Nouvelles : L'un des 5 lions mal-nourris dans un zoo du Soudan est mort

L'un des 5 lions mal-nourris dans un zoo du Soudan est mort

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Depuis quelques jours, le sort de 5 lions mal-nourris dans un zoo du Soudan est en train de faire le tour du web. Malheureusement, l'un d'entre eux est décédé ce lundi.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire couler beaucoup d'encre à travers le monde. En effet, l'un des 5 lions mal-nourris dans un zoo du Soudan est mort ce lundi. Rappelons que c'est un internaute nommé Osman Salih qui a révélé au grand public le sort de ces pauvres animaux. Terriblement ému par ce qu'il avait vu, il a décidé de lancer dans la foulée la campagne "Sudan animal rescue" qui signifie en français «Sauver les animaux du Soudan». Utilisé sous la forme d'un hashtag, il a pu montrer à la planète entière, le véritable enfer dans lequel vivent ces lions.

À la vue des nombreuses photos qui ont circulé sur les médias sociaux, cela n'était qu'une question de temps avant qu'un drame se produise et c'est ce lundi qu'il a pris forme. Une lionne, qui était nourrie par perfusion depuis un certain moment, a succombé à son état de santé très délicat, indique Le Parisien. Il faut dire qu'elle n'avait plus que la peau sur les os. Les 4 autres lions sont dans un état similaire et désormais de nombreux observateurs sont effrayés à l'idée qu'ils subissent le même sort. Le quotidien indique que certains d'entre eux ont perdu près de 66% de leur masse corporelle.

Qu'est-ce qui explique une telle situation ? Le Parisien explique que la direction de ce zoo de Khartoum, la capitale du pays, n'a pas les ressources nécessaires pour les nourrir comme il faut. Le quotidien raconte que ce sont certains employés du parc qui sont obligés de dépenser leurs propres fonds pour acheter de la nourriture à ces pauvres animaux qui sont affamés. 

Espérons que le fait que cette histoire fasse le tour du web puisse permettre que des fonds soient levés pour mettre un terme à cette situation alarmante. Ces animaux ne pourront pas tenir éternellement. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Facebook