Nouvelles : La Chine confirme que les décès causés par le coronavirus ont franchi la barre des 1000.

La Chine confirme que les décès causés par le coronavirus ont franchi la barre des 1000.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

103 nouveaux décès liés au coronavirus ont alourdi le bilan qui a maintenant franchi la barre symbolique des 1000, faisant ainsi en sorte que l’on compte désormais 1011 décès causés par l'épidémie en Chine.

Selon ce qu'a annoncé la commission nationale de la santé du Hubei, 2 097 nouveaux cas d'infection ont été observés, ce qui fait grimper le nombre des personnes infectées à plus de 42 200.

Les autorités chinoises ont notamment voulu mettre l'accent sur le fait qu'on avait observé une certaine stabilité dans la progression de l'épidémie.

C'est en décembre dernier que le virus 2019-nCoV a été observé pour la toute première fois suite à son apparition dans un marché de Wuhan. 

Rappelons qu'en 2002-2003, le Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) avait fait 774 morts, un bilan maintenant dépassé par le nouveau coronavirus.

Le président Xi Jinping a déclaré lundi que l'épidémie au Hubei et à Wuhan était très grave, tout en reconnaissant que son gouvernement devrait adopter "des mesures plus fortes et décisives pour enrayer résolument l'élan de la contagion". Notons aussi que pour la toute première fois, le président a fait une apparition publique alors qu'il portait un masque de protection sur le visage.

En raison de la gestion de la crise lors des premières semaines, la télévision d'État a annoncé que deux hauts responsables du Hubei (centre) avaient été limogés. Les deux individus en question avaient fait l'objet de nombreuses critiques de la part de la population.

Il est fort probable que d'autres têtes du gouvernement tombent au cours des semaines prochaines, puisqu'une grande partie des citoyens blâment les dirigeants du pays d'avoir tardé à réagir face aux premiers cas de la maladie.

Vendredi, la mort de Li Wenliang a particulièrement causé l'indignation de la population. Wenliang, qui était un médecin de 34 ans, avait été réprimandé par les autorités après avoir été l'un des premiers experts de la santé à sonner l'alarme quant à l'apparition de ce nouveau virus.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran