Nouvelles : La “fillette martyre de Granby” fait l'objet d'un troublant rapport scolaire.

La “fillette martyre de Granby” fait l'objet d'un troublant rapport scolaire.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
787 787 Partages

Un rapport qui décrivait les troubles de comportement de la fillette décédée tragiquement à Granby, il y a quelques semaines, a été dévoilé par TVA Nouvelles.

Le document qui comprend près de 20 pages décrit les troubles de comportement de cette pauvre fillette qui "fuguait à l’intérieur de sa propre école" et qui "s’empiffrait de la nourriture des boîtes à lunch des autres élèves ou des poubelles".

On y rapporte que l'enfant rencontrait des difficultés à entrer en relation avec les autres élèves et qu'elle était souvent absente à l'école. De plus, on souligne qu'elle avait toutefois de très bonnes notes, étant donné les nombreuses difficultés avec lesquelles elle devait composer.

C'est la Commission scolaire du Val-des-Cerfs qui a produit ce rapport dans l'espoir de pouvoir diriger la fillette vers le meilleur scénario d'éducation qui soit.

Rappelons que suite à certaines propositions de la direction, le père avait décidé de retirer sa fille de l'école.

Maintenant, voici des extraits du rapport qui donnent une bonne idée de l'enfer qu'elle devait subir au quotidien:

"[La fillette] est âgée de 7 ans. Elle a reçu un diagnostic de trouble de l’attachement. Elle présente des difficultés d’ordre affectif et comportemental dont la classe ordinaire ne peut répondre aux besoins particuliers malgré les services mis en place. [...] Elle refuse de dépendre de l’adulte. Elle est centrée sur son propre plaisir. Nous observons une recherche excessive d’attention, une difficulté à admettre ses torts même pris sur le fait et se montre inatteignable même lorsque punie."

On ajoute aussi en ce qui concerne les troubles de comportement de l'enfant qu'elle "fait des crises et des désorganisations nécessitant que l’on sorte le groupe de la classe, elle fugue à l’intérieur de l’école, elle vole des objets, elle dit des mensonges, elle vole et s’empiffre de la nourriture des boîtes à lunch des autres élèves de l’école ou des poubelles".

Et enfin, on fait aussi mention de ses problèmes à entrer en relation avec les autres: "Elle cherche le contrôle excessif, elle manque d’empathie et de chaleur, elle a recours à la manipulation et l’hostilité lorsqu’elle n’a pas ce qu’elle veut. [...] Elle ne recherche pas le réconfort de l’adulte lorsqu’elle est anxieuse. L’école est en constante communication avec la famille."

Partager sur Facebook
787 787 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Courtoisie