Nouvelles : La photo d'un garçon prise un instant avant qu'il soit tué par injection au coeur par les Nazis

La photo d'un garçon prise un instant avant qu'il soit tué par injection au coeur par les Nazis

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'artiste Marina Amaral a minutieusement colorié quelques-uns des portraits de sa série Faces of Auschwitz, tandis que son compatriote Tom Marshall a également contribué à cette collection afin de rendre hommage à ces prisonniers qui ont vécu l'enfer dans les camps de concentration lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Voici donc quelques portraits retouchés qui sont tirés de ce projet très bouleversant.

Parmi les prisonniers qui ont eu droit à cet honneur, on y retrouve notamment Vinzent Daniel.

Vinzent Daniel est né le 15 août 1919 dans le village de Smronen en Tchécoslovaquie. Après avoir été arrêté à Prague par la police criminelle, il est déporté à Auschwitz le 29 avril 1942. Dans le camp, il a reçu le numéro 33804 et a été enregistré comme un Tchèque, même si en fait il était d'origine rom. 

Vinzent Daniel a été affecté à une équipe de travail dans une usine chimique du camp. Environ un mois après son arrivée là-bas - le 27 mai 1942 - il tenta de s'échapper en sprintant à travers un champ, à travers un étang drainé, et dans une forêt voisine.

Selon des témoins, Vinzent a enlevé son costume de prison rayé alors qu'il courait, et a été vu pour la dernière fois dans ses sous-vêtements courant dans la forêt. À ce jour, son sort reste inconnu.

Istvan Reiner est né en Hongrie d'un père juif - Bela Reiner - et de sa femme Livia en 1940. 

Entre 1943 et 1944, un officier autrichien de l'armée allemande est envoyé vivre avec la famille Reiner afin de décider de leur sort. Après son séjour, il a été décidé que la famille serait envoyée dans le ghetto de Miskolc.

La famille a évité le ghetto pendant un certain temps en offrant de travailler comme ouvriers dans une ferme voisine, deux semaines plus tard, ils ont été transférés dans le ghetto.

Livia, Istvan et la grand-mère du garçon ont tous été déportés à Auschwitz, où il a été séparé de sa mère qui a été envoyée dans un camp de travail forcé. Istvan a été placé sous la garde de sa grand-mère, et les deux ont été envoyés dans les chambres à gaz.

Livia a survécu à la guerre, et elle a été libérée à Bergen-Belsen ou Mannheim. Elle a ensuite émigré aux États-Unis.

C'est en décembre 1942 que Czesawa Kwoka, 14 ans, a été déportée de son domicile de Zamoô, dans le sud-est de la Pologne, avec sa mère, pour faire place à une colonie allemande.

Les photographies la montrent au bord des larmes, sa lèvre inférieure arborant une coupure, car peu de temps avant que les photos aient été prises, elle avait été battue par une gardienne de prison, car elle n'arrivait pas à comprendre les ordres qu'on lui hurlait en allemand.

Mlle Kwoka mourut en mars 1943, trois mois seulement après son arrivée à Auschwitz, quelques semaines après sa mère Katarzyna.

Katarzyna Kwoka, 43 ans, est la mère de Czesaawa et elle a été déportée de Zamoô, dans le sud-est de la Pologne, en même temps qu'elle en décembre 1943.

Les deux sont arrivés à Auschwitz le 13 décembre, au moment où cette photographie a été prise. Katarzyna est décédée trois mois plus tard, suivie de sa fille qui est décédée trois semaines plus tard.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Capture d'écran