Nouvelles : La police de Gatineau remet une première contravention de 1000$ pour rassemblement.

La police de Gatineau remet une première contravention de 1000$ pour rassemblement.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le gouvernement demande à la population de respecter les mesures de confinement afin de freiner la propagation de la COVID-19 et qu'il est donc interdit de tenir des rassemblements, un locataire qui se croyait au-dessus de ces mesures et qui s'entêtait à recevoir des invités a reçu une visite de la police qui lui coûtera très cher.

C'est vers minuit 45, dans un édifice à logements de Gatineau, que les policiers ont dû intervenir après avoir reçu une plainte pour du bruit excessif.

Le journal La Tribune rapporte que les policiers ont tout d'abord tenté de faire comprendre au locataire qu'il n'avait pas le droit d'organiser des rassemblements, mais en vain.

Andrée East, de la police de la Gatineau, a expliqué: "Après vérification, les policiers ont constaté que deux des cinq personnes présentes n’étaient pas résidentes du logement. Nos agents ont tenté une approche basée sur l’information et la sensibilisation. Les personnes présentes ont toutefois refusé de collaborer."

Il s'agit de la toute première amende en vertu de la Loi sur la santé publique liée à la COVID-19 à Gatineau. D'ailleurs, le locataire risque de regretter très longtemps de ne pas avoir respecté les mesures de confinement, car il devra maintenant payer une amende de 1000$ pour avoir organisé un rassemblement.

De plus, comme le locataire s'est montré réticent à collaborer avec les forces de l'ordre, il a aussi écopé d'une contravention de 200$ pour avoir contrevenu au règlement municipal sur le bruit excessif.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a fait savoir qu'il souhaitait privilégier une approche communautaire de persuasion auprès des contrevenants, tout en précisant que ceux et celles qui ne coopéreront pas s'exposeront ensuite à des mesures plus punitives.

Ceux et celles qui contreviennent aux mesures en organisant des rassemblements peuvent faire l'objet d'amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $.

Enfin, le SPVG invite la population à signaler un rassemblement au 819 246-0222.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Tribune · Crédit Photo: Facebook