Nouvelles : La police révèle que la mâchoire de la petite Maëlys était fracturée à sa découverte

La police révèle que la mâchoire de la petite Maëlys était fracturée à sa découverte

C'est une information de RTL qui a confirmé la macabre nouvelle.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,343 3.3k Partages

La police a révélé les premiers détails concernant les analyses du corps de la petite Maëlys et il semblerait que la mâchoire de la fillette aurait été fracturée.

C'est une information de RTL qui a confirmé la macabre nouvelle.

Les enquêteurs ignorent encore pour le moment si la fracture s'est produite au moment où son assassin a jeté son corps dans un ravin.

C'est là un élément qui pourrait grandement changer le cours des choses en ce qui concerne le futur procès du présumé tueur, car celui-ci affirme depuis ses premières révélations que la mort de Maëlys fut accidentel.

Ainsi, si les experts parviennent à déterminer le moment exact où la fracture s'est produite, la stratégie de la défense pourrait avoir à s'adapter rapidement à ces nouvelles données.

Les analyses devraient se poursuivre pendant un bon moment encore, car vêtements de Maëlys devront aussi être analysés de façon très méticuleuse.

Parmi les vêtements qui devront être examinés attentivement, on y trouve notamment la culotte et la brassière de la fillette.

Pour le moment, on nage toujours en plein mystère à propos de ces vêtements qui auraient été retrouvés en boule aux côtés de la victime.

Le Parisien a révélé que Nordhal Lelandais, le présumé tueur de Maëlys, avait commencé depuis peu à fréquenter des sites de pédopornographie.

Rappelons que l'enquête afin de retrouver Maëlys s'est prolongée pendant plusieurs mois.

Ce n'est que le 14 février dernier que Nordhal Lelandais a enfin brisé le silence en avouant qu'il avait tué de façon involontaire la fillette.

Le suspect avait enlevé la petite Maëlys lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) le 27 août 2017.

L'audition de Nordhal Lelandais aura lieu le 19 mars prochain devant le juge d'instruction. 

Partager sur Facebook
3,343 3.3k Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie