Nouvelles : La SQ est sur la piste d'un Québécois en République dominicaine qui est attiré par les jeunes filles.

La SQ est sur la piste d'un Québécois en République dominicaine qui est attiré par les jeunes filles.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un Québécois qui se trouve en République dominicaine et qui est reconnu pour son attirance envers les jeunes filles est présentement dans la mire de la Sûreté du Québec (SQ). Des membres de l'équipe de l'émission J.E. seraient même arrivés à localiser l'endroit où il logerait.

Comme l'enquête est toujours en cours, il est impossible pour le moment d'identifier l'homme, mais selon ce qu'a rapporté l'équipe de J.E., le présumé prédateur aurait commis des actes à Sosua. 

Même si les gestes ont été posés à l'extérieur du pays, la SQ a expliqué que si les enquêteurs parvenaient à accumuler suffisamment de preuves, il était possible de porter des accusations contre lui ici au Canada. 

C'est en raison d'une mesure d’exception prévue au Code criminel qu'un Canadien qui commet des crimes de nature sexuelle sur des enfants de moins de 16 ans à l’extérieur du pays peut être accusé ici au Canada.

Dans un autre reportage effectué par Denis Therriault, le journaliste a mis en lumière ce qu'il a désigné comme étant le "tourisme de la honte" qui règne à Sosua: "On est allés à Sosua, qui est une destination touristique sexuelle reconnue. On trace le portrait du phénomène Sosua, que certains appellent un "bordel à ciel ouvert". [...] On est aussi, et surtout, sur la trace de Québécois qui se rendent sur place... et qui ont des secrets de voyage. C’est sûr qu’il y a des hommes d’un peu partout qui y vont pour ça expressément. Il y a les prostituées qui sont majeures, et il y a les autres, aussi... Jusqu’à quel point est-ce un fléau, là-bas? Il faut y aller pour être capable de le comprendre, le voir et l’expliquer".

Enfin, tout en précisant que ce qui se passe à Sosua n'est pas à l'image du climat à l'échelle de la République dominicaine, le journaliste a expliqué: "Là, c’est très particulier, précise le reporter. Au moment où on se parle, c’est loin d’être une destination familiale. Sosua est un cas d’espèce. Il y a ce qui se passe au grand jour, et il y a ce qui est caché. Vraiment caché. Ce qu’on ne voit pas nécessairement au premier coup d’œil est encore plus préoccupant, et on l’aborde de front dans l’émission. Dans les deux cas, on fait une insertion dans les deux milieux, de différentes manières. On veut montrer toutes les facettes de cette destination sexuelle, qui va basculer rapidement dans la destination de la honte, à certains égards, compte tenu des comportements des gens qui vont là".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran