Nouvelles : Le Beach Club est très connu des policiers et fait face à la Régie des alcools

Le Beach Club est très connu des policiers et fait face à la Régie des alcools

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le Beach Club de Pointe-Calumet a beaucoup gagné en popularité au cours des dernières années, mais selon la police locale, il est aussi connu auprès des forces de l’ordre pour de nombreux dérapages dont des accidents mortels, des intoxications et même la présence de motards.

Les problèmes liés à cet établissement sont si nombreux que le mois prochain, la Régie des alcools pourrait suspendre ou révoquer son permis d’exploitation.

On y apprend notamment dans l’avis de convocation de la Régie des alcools qu’en cinq ans seulement, plus d’une centaine d’incidents auraient été rapportés, dont des dizaines de cas d’intoxication sévère à la drogue ou à l’alcool nécessitant un transport en ambulance.

À cela, s’ajoutent aussi deux décès survenus en 2015 (un client en état d'ébriété s'était noyé) et en 2017 (un citoyen de Pointe-Calumet avait été renversé par un automobiliste qui se rendait à toute vitesse au Beach Club).

On rapporte aussi cinq cas d’intoxication au GHB chez des femmes, ainsi que la présence d’individus liés à des groupes criminels à 13 reprises entre 2016 et 2018. À titre d’exemple, on peut apprendre dans l’avis de convocation qu’en juillet 2016, « les policiers ont constaté un rassemblement de motards criminalisés à l’établissement, dont une trentaine de membres » et que ceux-ci se trouvaient dans « une section VIP et sont restés sur le site après le départ des clients réguliers ».

C’est à la demande de la police que la Régie des alcools a entamé des procédures à l’égard de l’établissement. D’ailleurs, l’avis de convocation indique que « La Régie intermunicipale de police du lac des Deux-Montagnes dénonce un engorgement des différents services d’urgence de la région en lien avec les activités du Beach Club ».

Gageons qu’on en reparlera abondamment le mois prochain suite à cette rencontre avec la Régie des alcools.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran