Nouvelles : Le compagnon de la femme enceinte tuée par des chiens en forêt brise le silence

Le compagnon de la femme enceinte tuée par des chiens en forêt brise le silence

Un témoignage bouleversant.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Quelques jours après avoir appris que sa compagne enceinte avait été tuée par des chiens dans une forêt de l'Aisne, son compagnon a décidé de briser le silence et de livrer un témoignage bouleversant sur ce tragique événement.

C'est BFM TV qui rapporte cette bien triste nouvelle. En effet, Christophe, le compagnon d'Élisa Pilarksi, la jeune femme de 29 ans enceinte de 6 mois qui s'est fait tuer par des chiens dans une forêt de l'Aisne, a décidé d'expliquer comment il a découvert le corps sans vie de sa compagne. Au micro de la chaîne de télévision, il est revenu sur la chronologie de ce tragique événement. Il a notamment expliqué qu'il avait reçu un appel de sa part lui expliquant qu'elle ne se sentait pas en sécurité parce qu'il y avait plein de chiens autour d'elle. Elle était très inquiète pour elle et son chien Curtis.

BFM TV explique qu'il a pris très au sérieux et a décidé de se rendre dans la forêt où elle se trouvait. Le seul problème c'est que cela allait lui prendre du temps pour se rendre sur place alors qu'il était au travail, un trajet qui lui a pris 45 minutes. «Quand je suis arrivé, j'ai passé mon temps à la chercher (...) J’ai vu son 4x4 (...) C'est là où j’ai croisé des chiens de chasse dans un premier temps, un cavalier aussi. J'ai continué à la chercher et j’ai appelé Curtis et c’est là qu’il m’a prévenu en aboyant. Quand je vais pour regarder dans le précipice, je vois une trentaine de chiens arriver sur moi donc je m'écarte». 

Il poursuit son témoignage bouleversant en expliquant qu'il va découvrir le corps sans vie de sa femme dans ce précipice. «J'ai décidé de descendre le précipice et plus je me suis rapproché plus je me suis aperçu que ce que je voyais n'était pas un tronc d'arbre, c'était le ventre de ma femme qui était à découvert parce qu'elle a été déshabillée entièrement (...) Elle était dévorée en partie. J’ai repris Curtis qui s'était couché sur elle et je l'ai remonté dans la voiture et j’ai été voir des voisins qui m'ont aidé à appeler la police».

C'est les larmes aux yeux que Christophe a conclu son témoignage au micro de BFM TV.  La chaîne de télévision rappelle que l'autopsie d'Élisa Pilarski a bien confirmé qu'elle avait été tuée par des chiens. Une chasse à courre qui avait lieu ce jour-là est pointée du doigt sans que pour le moment on ait la certitude que ces chiens sont les responsables. Une enquête est toujours en cours afin de faire la lumière complète sur cette histoire sordide.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFM TV
Crédit Photo: Facebook