Nouvelles : Le gouvernement fournira une épicerie aux assistés sociaux touchés par les pannes de courant

Le gouvernement fournira une épicerie aux assistés sociaux touchés par les pannes de courant

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les familles qui bénéficient de l'aide sociale et qui ont été forcées de jeter le contenu de leurs frigos en raison des pannes de courant qui ont eu lieu au début du mois auront droit à une somme pouvant aller jusqu'à 300 dollars afin d'acheter de l'épicerie. Le gouvernement Legault en a fait l'annonce au cours des derniers jours.

Dans une entrevue qu'il a accordée à QMI, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a déclaré: "C’est une mesure exceptionnelle pour une situation exceptionnelle".

Les familles qui bénéficient de l'aide sociale qui seront éligibles à cette aide doivent avoir manqué d'électricité pendant plus de 24 heures et ainsi, on remettra une somme de 75 dollars par personne, jusqu'à concurrence d'un montant total de 300 dollars.

Comme on rapporte qu'environ 10% de la population québécoise a été touchée par cette panne d'électricité, le gouvernement en est arrivé à une estimation indiquant qu’environ 28 000 assistés sociaux pourraient profiter de cette mesure. Le ministre Boulet a indiqué pour sa part qu'il croyait que cette mesure coûterait près de 2 millions de dollars: "Chaque denrée a une importance capitale pour ces personnes-là, elles sont souvent exclues et marginalisées et j’ai décidé d’agir pour les aider à surmonter ça".

Il faudra se présenter aux centres locaux d’emplois ou aux bureaux de Services Québec avant le 29 novembre afin de pouvoir profiter de cette mesure.

Le MTESS a précisé que les gens qui souhaitaient en bénéficier devront fournir une pièce d’identité avec leur adresse et signer un formulaire à cet effet alors que de son côté, Hydro-Québec dresse présentement une liste des codes postaux des résidences qui se qualifient pour cette mesure.

Enfin, le ministre termine en déclarant: "Il y a des gens qui ont vécu des difficultés importantes au plan humain, au plan économique, au plan social pendant ces pannes puis j’essayais de trouver la réponse la plus adéquate pour compenser ces personnes démunies, marginalisées et souvent exclues de la société. Il faut qu’on soit empathique".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Capture d'écran