Nouvelles : Le médecin croyait que l'ado n'était que constipé, mais il est mort quelques heures plus tard

Le médecin croyait que l'ado n'était que constipé, mais il est mort quelques heures plus tard

À peine 24 heures après être sorti de l'hôpital, le père de Jack a trouvé le corps inerte de son fils dans sa chambre.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
908 908 Partages

Jack Dunn était un adolescent de 17 ans bien normal. Un jour, il avait si mal au ventre qu'il ne pouvait pas marcher alors il s'est rendu aux urgences. 

Les médecins lui ont fait passer toute une série de tests pour découvrir la cause de ses douleurs. 

Le garçon originaire de Porth, au Pays de Galles, a finalement reçu son diagnostic. Selon les médecins, il n'était que constipé!

Ils ont prescrit un laxatif à l'adolescent et l'ont renvoyé chez lui. Les docteurs n'ont jamais pensé que le problème pourrait être bien pire. 

À peine 24 heures après être sorti de l'hôpital, le père de Jack a trouvé le corps inerte de son fils dans sa chambre. Il était mort. 

«Nous l'avons conduit aux urgences et nous avons fait entièrement confiance aux médecins qui nous ont dit ce qui n'allait pas chez lui. Il pouvait à peine marcher tellement il avait mal. On lui a examiné sa vessie, mais ça n'a pas vraiment montré quoi que ce soit. Le docteur a dit qu'il était déconcerté et a cru que Jack souffrait de rien de plus qu'une mauvaise constipation», a déclaré le père de Jack, Kieron, au journal britannique The Sun

Selon les parents de Jack, les médecins se sont assurés que l'adolescent n'avait pas une crise d'appendicite, mais ils n'ont pas été capable de diagnostiquer le vrai problème. 

Jack souffrait en fait d'acidocétose, un trouble qui se produit généralement chez les personnes atteintes du diabète de type 1. 

«Quand Jack éprouvait de la difficulté à respirer, le médecin pensait que c'était probablement de l'anxiété parce que Jack était anxieux d'être à l'hôpital», a déclaré Kieron. «Mais il luttait pour respirer parce que ses organes se fermaient à cause de l'acidocétose.»

«Trouver mon fils mort dans son lit était le pire moment de ma vie. Je crois que Jack serait vivant aujourd'hui si quelques tests plus simples avaient été effectués.» 

Les parents de Jack sont persuadés que leur fils serait encore en vie si les médecins avaient effectué un test de glucose. 

Ils partagent maintenant son histoire dans l'espoir de rejoindre les autres parents. 

Partager sur Facebook
908 908 Partages

Source: Newsner · Crédit Photo: Capture d'écran