Nouvelles : Le procès d'un homme accusé d'avoir violé et tué un bébé de 10 mois tourne au cauchemar.

Le procès d'un homme accusé d'avoir violé et tué un bébé de 10 mois tourne au cauchemar.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,298 1.3k Partages

Le procès d'un homme accusé du viol et du meurtre d'un bébé de 10 mois a pris une tournure cauchemardesque pour le jury qui a dû entendre l'enregistrement de l'appel de détresse envoyé au 911 après que la mère ait découvert sa fille couverte de sang.

L'accusé de 33 ans est un homme nommé Benjamin Taylor. La victime nommée Emmaleigh Elizabeth Barringer est décédée le 3 octobre 2016 dans sa demeure de West Virgina.

Le jeune bébé serait mort deux jours après subi la violente agression.

Si Taylor est reconnu coupable des nombreuses accusations portées contre lui, l'homme risque une peine d'emprisonnement à vie.

Son procès débutait cette semaine et jeudi, c'était la mère du bébé qui témoignait alors que le jury allait aussi devoir écouter l'enregistrement de son appel de détresse au 911.

La mère nommée Amanda Adkins a expliqué en détail le moment où elle est descendue au sous-sol et où elle a trouvé Taylor, qui était son amoureux à l'époque, agenouillé et torse nu devant son bébé tandis que ses pantalons étaient déboutonnés.

"J'étais confuse, a-t-elle déclaré. Je lui ai demandé ce qu'il était en train de faire et il m'a dit qu'il la séchait."

Mais en s'approchant, la mère a rapidement compris que quelque chose clochait, car elle a réalisé avec horreur que du sang se trouvait sur le visage du bébé.

Le bébé émettait des sons inquiétants et son corps était froid.

C'est alors que la mère a aussitôt contacté le 911.

Au cours de l'enregistrement, on peut entendre la mère déclarer qu'elle croit que son conjoint a violé son bébé. Puis, elle explique que du sang sort du vagin du bébé avant d'hurler en direction de Taylor pour lui demander ce qu'il a bien pu faire et pourquoi la fillette était nue.

Le procès devrait se poursuivre pendant les deux prochaines semaines.

Taylor refuse toujours de reconnaître sa culpabilité et il affirme ne pas avoir souvenir des gestes posés contre le bébé.

Partager sur Facebook
1,298 1.3k Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie