Nouvelles : Le rappeur “Young QC” a fait tuer sa mère pour lancer sa carrière musicale avec l'argent des assurances

Le rappeur “Young QC” a fait tuer sa mère pour lancer sa carrière musicale avec l'argent des assurances

Une histoire effroyable.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il y a quelques années, la ville de Chicago a été le théâtre d'une histoire complètement révoltante. Un jeune homme a décidé de faire tuer sa mère pour récupérer l'argent de son assurance vie et lancer sa carrière musicale. Il vient d'être sanctionné à 99 ans de prison.

C'est Paris Match qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la planète. En effet, un jeune homme, nommé Qaw’mane Wilson, vient d'être condamné à 99 ans de prison pour avoir fait tuer sa mère, Yolanda Holmes, dans le but de récupérer l'argent de son assurance vie et de lancer sa carrière musicale. Si les faits remontent à 2012 lorsqu'il avait 23 ans, son jugement vient de seulement être rendu. Celui qui se faisait appeler "Young QC" passera donc sa vie en prison tout comme Eugene Spencer, le tueur qu'il avait engagé, qui de son côté a été condamné à 100 ans derrière les barreaux.

Paris Match raconte que le fameux Eugene Spencer s'était rendu dans le lieu de résidence de la mère de Qaw’mane Wilson et lui a tiré dessus alors qu'elle se trouvait dans son lit. Par la suite, il en est venu aux mains avec le compagnon de cette dernière avant de quitter les lieux. Il y était revenu peu de temps après pour s'assurer que Yolanda Holmes n'était plus en vie. 

Qaw’mane Wilson a ensuite touché le «gros lot» et a utilisé les 90 000$ d'assurance vie de sa mère pour lancer sa carrière dans le rap. Malheureusement, sa stratégie n'était sans doute pas optimale puisque sa carrière n'a jamais explosé au grand jour. Il faut dire qu'il a utilisé cet argent pour améliorer l'apparence de sa Mustang, mais aussi pour distribuer de l'argent liquide à des personnes se disant fan de sa musique. Pas besoin d'être expert en marketing pour savoir qu'il ne s'agit pas forcément de la meilleure technique pour être célèbre. Il va avoir le temps d'y penser derrière les barreaux.

Le plus étrange dans cette histoire, c'est que la mère de Qaw’mane Wilson cédait à tous les caprices de son fils, indique Paris Match. Autrement dit, elle ne lui refusait rien. Alors, pourquoi vouloir l'assassiner alors qu'elle l'aurait sans doute aidé dans le lancement de sa carrière musicale ? Difficile à dire. Toutefois, une chose est certaine, c'était sans doute le dernier caprice de cet enfant gâté.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Paris Match · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube