Nouvelles : Le Sénat adopte une proposition de loi pour repasser certains 80 km/h à 90 km/h.

Le Sénat adopte une proposition de loi pour repasser certains 80 km/h à 90 km/h.

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
193 193 Partages

Décidément, le débat sur la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes nationales et départementales fait encore débat en France alors que cette mesure est entrée en vigueur en juillet dernier. Cette fois, il se pourrait que cette fameuse limitation devienne optionnelle selon les départements.

C'est BFM TV qui rapporte cette nouvelle qui risque de diviser l'opinion publique aux quatre coins de la France. Certains vont être résolument pour, d'autres vont être complètement contre. Une chose est certaine, il s'agit d'une question qui va susciter de nombreux débats et surtout tout le monde va avoir son avis sur le sujet. En effet, le Sénat vient d'adopter un projet de loi qui donnerait le pouvoir au préfet de chaque département de réguler la réglementation à 80 km/h selon ses préférences. Ainsi, certains pourraient décider de continuer à appliquer la limitation à 80 km/h sur les routes nationales et départementales alors que d'autres pourraient décider de repasser à 90 km/h.

Il faut tout de même nuancer certaines choses: si les préfets auront l'autorité sur les routes nationales, ce sont les conseils départementaux qui réguleront la vitesse sur les routes départementales, explique BFM TV. Une compétence partagée entre deux acteurs afin que la meilleure décision soit prise. Évidemment, cette nouvelle risque de faire de nombreux heureux puisque sur certaines routes, la limitation à 80 km/h n'était pas appropriée. Reste à savoir, quelles portions de routes s'y prêtent et lesquelles ne s'y prêtent pas.

Quoi qu'il en soit, cette proposition de loi adoptée par le Sénat vient répondre à la demande de certains élus qui avaient demandé à ce qu'un aménagement soit possible et que la loi ne soit pas appliquée au pied de la lettre sur chaque route, raconte BFM TV. Une demande qui avait était également secondée lors du fameux "grand débat" organisé par Emmanuel Macron. Ainsi, les Français, qu'ils soient politiciens ou simples citoyens, ont donc été écoutés sur cette question et cela constitue tout de même un grand élément de satisfaction. 

Toutefois, il faut tout de même nuancer tout ça parce que rien n'est encore gagné. En effet, BFM TV indique que cette proposition de loi doit être adoptée également à l'Assemblée nationale au cours des prochaines semaines, ce qui n'est pas forcément gagné d'avance. Il s'agit donc d'une affaire à suivre et on devrait en savoir plus dans un futur proche.

Partager sur Facebook
193 193 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: iStock