Nouvelles : Les autorités clouent le bec aux complotistes qui affirment la présence suspecte d'un homme à Notre-Dame de Paris

Les autorités clouent le bec aux complotistes qui affirment la présence suspecte d'un homme à Notre-Dame de Paris

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
429 429 Partages

Lorsqu'un incident majeur comme l'incendie de Notre-Dame de Paris survient, il ne faut jamais beaucoup de temps avant que des théories du complot ne fassent leur apparition. Voilà donc que les événements de lundi dernier ont justement donné lieu à ce genre de théories, et ce, en raison de la présence d'un mystérieux individu sur une des tours de la cathédrale.

C'est donc suite à la diffusion d'une courte vidéo de 20 secondes dans laquelle on peut voir un homme sur une des deux tours que plusieurs adeptes des théories du complot ont crié haut et fort qu'il y avait enfin une preuve indéniable comme quoi l'incendie n'avait rien d'accidentel.

Comme les ouvriers et les visiteurs qui se trouvaient sur le site ont été immédiatement évacués dès les premiers signes d'incendie, plusieurs "enquêteurs" ont déduit que l'homme ne pouvait être qu'une personne impliquée dans l'incendie.

La première publication à ce sujet était en anglais et elle a donc été consultée par des internautes des quatre coins de la planète. On trouve même des personnalités publiques qui ont été attirées par cette théorie, comme le député UDI, Agir et indépendants et vice-président de la commission des affaires étrangères, Meyer Habib, qui a partagé la vidéo en déclarant: "Accident ou attentat criminel ? Aucune piste à exclure (...) La vérité seulement la vérité!"

Les autorités ont évidemment dû réagir à ce mystère et elles ont tout d'abord confirmé qu'il y avait bel et bien un homme sur l'une des deux tours de la cathédrale. Toutefois, la suite est beaucoup moins palpitante, car il s'agit en fait du chef des opérations de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris). Quant à ceux et celles qui font remarquer que l'homme ne portait pas l'uniforme classique des pompiers, le lieutenant-colonel Gabriel Plus a expliqué à l'AFP qu'étant donné qu'il est le chef des opérations, il porte un gilet jaune qui le distingue des autres soldats du feu.

On repassera donc pour les histoires de complots...

Partager sur Facebook
429 429 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Courtoisie