Nouvelles : Les braconniers feront maintenant face à la peine de mort au Kenya

Les braconniers feront maintenant face à la peine de mort au Kenya

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Pratiquement tout le monde est d'accord comme quoi le braconnage est une pratique barbare qui n'a pas lieu d'être. 

Malheureusement, même si la plupart des gens condamnent cette pratique, le braconnage continue d'exister et l'une des principales raisons qui expliquent cela, c'est qu'il s'agit d'un trafic qui peut être extrêmement payant.

En plus de mettre en danger la survie de plusieurs espèces en chassant des espèces protégées, les braconniers envahissent leurs espaces naturels, ce qui cause encore plus de stress chez ces bêtes qui se sentent déjà assez menacées comme ça.

Dans les pays en Afrique comme le Kenya, les braconniers s'en prennent aux éléphants et aux rhinocéros afin de récolter leurs cornes et leurs défenses pour le trafic d'ivoire.

Même si le phénomène est connue depuis longtemps et que les autorités font vraiment des efforts afin de protéger les espèces menacées, les braconniers continuent toujours de sévir.

Parfois, c'est parce qu'ils parviennent à soudoyer certaines personnes, mais la plupart du temps, c'est tout simplement parce qu'ils sont prêts à prendre le risque. D'ailleurs, il faut savoir qu'on rapporte fréquemment chez les braconniers des décès liés à des attaques de prédateurs. 

Or, avec cette nouvelle annonce du gouvernement du Kenya, les braconniers devront maintenant doublement craindre pour leur vie, car en plus des prédateurs qui menacent de s'en prendre à eux, ils risqueront la peine de mort si jamais ils se font pincer par les autorités!

Alors qu'ils s'exposaient autrefois à une peine d'emprisonnement à vie et à une amende de 200 000 dollars, la nouvelle loi fait donc en sorte qu'ils risquent la peine de mort.

Bien que l'intention derrière une telle mesure soit très noble, celle-ci a reçu un accueil très controversé de la part de plusieurs personnes, notamment en raison du fait que plusieurs braconniers s'adonnent à ce type de pratique pour des raisons strictement financières, et ce, étant donné qu'ils n'ont accès à aucune autre source de revenus afin de subvenir aux besoins de leur famille.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: VT · Crédit Photo: Courtoisie