Nouvelles : Les plus riches sont ceux qui polluent le plus, selon une étude

Les plus riches sont ceux qui polluent le plus, selon une étude

Les classes supérieures conservent toujours la plus importante empreinte écologique.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
65 65 Partages

Une récente enquête menée par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) laisse entendre que l'idée comme quoi "plus on est éduqué, plus on pratique l’écologie au quotidien, et moins on pollue" était tout simplement fausse. 

En fait, il semblerait même que malgré leur sensibilité environnementale plus développée et les nombreux efforts pratiqués en ce sens au quotidien, les classes supérieures conservent toujours la plus importante empreinte écologique.

À cet effet, Pascale Hébert, l’une des auteurs de l’étude intitulée "Consommation durable : l’engagement de façade des classes supérieures", a expliqué au journal Le Parisien: "Il y a un fort décalage entre les discours très théoriques sur la planète, et la réalité des pratiques."

Ce qui est très embarrassant avec cette étude, c'est qu'elle indique que plus un individu est privilégié afin d'être sensibilisé à la question environnementale, plus le mode de vie qui lui permet justement d'avoir accès à ces privilèges contribue à alourdir son empreinte écologique.

En d'autres mots, comme l'indique Le Parisien, "les personnes qui disposent à la fois de fortes ressources et sont très diplômées ont un score d’empreinte écologique élevé de 46,4, contre 40,2 seulement, pour les personnes ayant de faibles ressources et étant peu diplômées".

On peut toutefois s'encourager en se disant qu'éventuellement, on devrait assister à des résultats plus concrets de cette sensibilité à la question environnementale, car même si celle-ci ne semble pas avoir d'effets directs sur l'empreinte, elle semble avoir une influence sur les choix politiques. 

Partager sur Facebook
65 65 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie