Nouvelles : Les rideaux d'hôpitaux contiennent des bactéries qui peuvent «se transférer sur les patients»

Les rideaux d'hôpitaux contiennent des bactéries qui peuvent «se transférer sur les patients»

1500 prélèvements ont été effectués.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
282 282 Partages

Une étude publiée vendredi a révélé que les rideaux d'hôpitaux pouvaient menacer la santé des patients en raison des bactéries résistantes qui s'y logent et qui risquent ensuite de contaminer d'autres individus.

Afin de mener à bien l'étude, 1500 prélèvements ont été effectués et les analyses ont démontré que dans un cas sur cinq, il y avait présence de bactéries multirésistantes.

Lona Mody, l'une des auteurs de l'étude qui est docteure et chercheuse à l'université du Michigan (États-Unis), a expliqué: "Ces agents pathogènes peuvent survivre sur ces rideaux et, potentiellement, se transférer sur d'autres surfaces et sur les patients. Dans la mesure où ces rideaux sont utilisés partout, c'est un problème mondial".

L'étude a été présentée dans une revue médicale, mais elle se trouvera aussi au coeur des discussions lors du Congrès européen de microbiologie clinique et maladies infectieuses qui se tiendra à Amsterdam de samedi à mardi.

Les 1500 échantillons ont été prélevés sur des rideaux de 625 chambres de six centres de soins infirmiers du Michigan. Un échantillon était prélevé dès l'arrivée du patient, puis par la suite, on prenait des prélèvements sur une base régulière.

En tout, c'est donc un ratio de 22% des rideaux qui ont été infectés dont 14% étaient contaminés à des entérocoques résistants à la vancomycine. On y a aussi retrouvé des traces de bactéries potentiellement mortelles comme staphylocoque doré résistant à la méticilline.

On indique aussi que dans 16% des cas, la bactérie retrouvée sur le rideau correspondait à celle dont le patient avait été infecté.

Quant aux porteurs d'entérocoques résistant à la vancomycine et de staphylocoques dorés résistant à la méticilline, chaque fois, leur rideau avait été contaminé.

La Dr Mody a déclaré que suite à cette étude, il faudrait pousser davantage les recherches afin d'évaluer si les rideaux d'hôpitaux sont effectivement une source de contamination bactérienne pour les patients: "On réalise de plus en plus que l'environnement hospitalier joue un rôle important dans la transmission de pathogènes. [...] Les rideaux sont souvent touchés avec des mains sales et sont difficiles à désinfecter."

Enfin, la Dr Mody termine en ajoutant: "Les pratiques varient d'un hôpital à l'autre, mais souvent, ces rideaux sont changés tous les six mois ou lorsqu'ils sont visiblement sales."

Partager sur Facebook
282 282 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock