Nouvelles : Les scientifiques doutent que le pangolin soit à l'origine du coronavirus.

Les scientifiques doutent que le pangolin soit à l'origine du coronavirus.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Des scientifiques indépendants disent remettre en question des recherches suggérant que le coronavirus serait parvenu à passer des chauves-souris aux humains, en raison du trafic illégal de pangolins.

La recherche affirmant que les pangolins avaient joué un rôle dans la transmission du coronavirus chez les humains avait été menée par les chercheurs de la South China Agricultural University et ceux-ci avaient déclaré que cette "découverte" serait "d’une grande importance pour la prévention et le contrôle de l’origine (du nouveau virus)".

Comme le rapporte l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, la séquence génomique de la nouvelle souche de coronavirus séparée des pangolins dans l’étude était à 99% identique à celle des personnes infectées, et ainsi, cela pourrait indiquer que le pangolin pourrait être "l’hôte intermédiaire le plus probable."

Mais James Wood, chef du département de médecine vétérinaire à l’Université britannique de Cambridge, a déclaré auprès de l'agence Reuters que la recherche était loin d’être robuste: "Les preuves de l’implication potentielle de pangolins dans l’épidémie n’ont pas été publiées, sauf dans un communiqué de presse de l’université. Ce n’est pas une preuve scientifique. Il ne suffit pas de signaler la détection de l’ARN viral avec une similitude de séquence de plus de 99 %. Ces résultats auraient-ils pu être causés par la contamination d’un environnement très infecté?"

Les pangolins sont l’un des mammifères les plus trafiqués d’Asie, malgré les lois interdisant leur commerce, parce que leur viande est très prisée dans des pays comme la Chine, tandis que leurs écailles sont utilisées en médecine traditionnelle.

L’épidémie causée par le nouveau coronavirus, qui a tué 636 personnes en Chine continentale, aurait commencé dans un marché de la ville de Wuhan qui vendait également des animaux sauvages vivants.

Les experts en virologie pensent le coronavirus serait apparu chez les chauves-souris, puis il aurait été transmis à l’homme, peut-être par l’intermédiaire d’une autre espèce.

Jonathan Ball, professeur de virologie moléculaire à l’Université britannique de Nottingham, a déclaré que si la recherche de l’Université agricole de Chine méridionale était un développement intéressant, il n’était toujours pas clair si le pangolin avait pu jouer un rôle déterminant dans la transmission du coronavirus chez l'humain: "Nous aurions besoin de voir toutes les données génétiques pour avoir une idée de la façon dont les virus humains et pangolins sont liés, et aussi comprendre à quel point ce virus est répandu chez les pangolins et si oui ou non, ceux-ci ont été vendus dans les marchés humides de Wuhan".

Pour sa part, Dirk Pfeiffer, professeur de médecine vétérinaire à l’Université de la ville de Hong Kong, a également déclaré que la recherche était loin d’établir un lien entre les pangolins et la nouvelle épidémie de coronavirus chez l’homme: "Vous ne pouvez tirer des conclusions plus définitives que si l’on compare la prévalence (du coronavirus) entre différentes espèces sur la base d’échantillons représentatifs, ce qui n’est certainement pas le cas".

Source: Reuters · Crédit Photo: Capture d'écran