Nouvelles : LYON: Une jeune femme de 19 ans meurt d'une otite malgré deux visites aux urgences.

LYON: Une jeune femme de 19 ans meurt d'une otite malgré deux visites aux urgences.

À son arrivée à l'hôpital, Leana est dans le coma.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
785 785 Partages

À Lyon, une jeune femme de 19 ans a tragiquement perdu la vie des suites d'une otite.

C'est le journal Le Progrès qui a dévoilé la troublante histoire entourant le décès de Leana Bonilla Cruz, survenu le 23 février dernier.

La mère de la victime, Carolina Cruz, a annoncé qu'elle avait porté plainte contre l'hôpital Edouard-Herriot pour homicide involontaire.

Selon Cruz, sa fille se serait rendue à l'hôpital à deux reprises afin de consulter en raison d'une otite.

Or, même si l'état de Leana allait toujours en empirant, les médecins n'avaient visiblement pas prévu que l'otite finirait par causer un abcès au cerveau dont les conséquences seraient fatales.

Ainsi, la mère de Leana est bien décidée à faire reconnaître par l'hôpital que ledit abcès n'a jamais été diagnostiqué.

Tout aurait débuté le 9 février quand Leana s'est présentée à l'hôpital avec une otite simple accompagnée d’une fièvre de 39°.

Selon le professeur Karim Tazarourte, chef du service des urgences d’Edouard-Herriot, on aurait alors prescrit des antalgiques et des antibiotiques à Leana avant de lui dire de retourner à la maison.

Mais 2 jours plus tard, l'état de Leana ne va pas du tout en s'améliorant. La mère de Leana explique: " On lui a répondu que l’état de santé de Leana était normal et qu’il fallait attendre un délai de 5 jours pour que le traitement fasse son effet."

Pendant toute la nuit suivante, Leana vomit et le 12 février, Leana est de retour à l'hôpital.

Après l'avoir examinée, les médecins classent son état comme étant non urgent.

8 heures d'attente plus tard, un docteur examine Leana et il informe la jeune femme que son état ne l'inquiète pas.

Selon le docteur, la température de Leana a baissé et tous les examens laissent croire qu'elle est sur la voie de la guérison.

Mais 24 heures plus tard, l'état de Leana recommence à dégénérer. 

La jeune femme écrit alors sur Twitter: " j’ai passé la journée de vendredi aux urgences, ils n’ont même pas pris la peine d’essayer de m’aider. Ils m’ont juste donné les médicaments auxquels ils pensaient".

C'est alors Leana annonce qu'elle a lancé une campagne de sociofinancement "pour que maman puisse venir, et arrêter mes hallucinations, la douleur et les vomissements".

La jeune femme parvient alors à récolter une somme de 2852 euros, ce qui lui permettra de faire venir sa mère qui est au Nicaragua.

Or, le 21 février, l'état de Leana est devenue si inquiétant que la jeune femme n'arrive même plus à marcher.

À son arrivée à l'hôpital, Leana est dans le coma.

Puis 2 jours plus tard, Leana est déclarée comme étant morte des suites d'une hypertension intracrânienne due à un abcès général.

Partager sur Facebook
785 785 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie