Nouvelles : Mario Dumont écrit une lettre bouleversante adressée à la fillette décédée à Granby
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Mario Dumont écrit une lettre bouleversante adressée à la fillette décédée à Granby

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
7,866 7.9k Partages

Comme bien d'autres Québécois et Québécoises, Mario Dumont a été grandement touché par la triste histoire de la fillette de 7 ans qui est décédée à Granby.

L'ex-politicien a donc décidé d'adresser un hommage à la fillette en publiant une lettre très bouleversante dans laquelle il partage ses nombreux questionnements, mais aussi, ses frustrations par rapport à cette tragique affaire.

Dans sa lettre, le chroniqueur se penche notamment sur l'école de la fillette qui n'a pas su intervenir afin de lui venir en aide:

"D’abord nous t’avons promis qu’au Québec, tu pourrais aller à l’école. L’école est gratuite, la fréquentation scolaire est obligatoire jusqu’à 16 ans. Voilà une double sécurité : nous te donnons les outils pour préparer ton avenir et nous te mettons en contact avec des adultes responsables au quotidien. Si quelque chose ne va pas, ils le verront. 

Pour des raisons obscures, on t’a retiré de l’école. À sept ans. Inacceptable. Inexplicable. Cela aurait dû sonner une retentissante alarme. Tu as été retirée de l’école pendant tout un mois... Ta place va rester vide."

Mario Dumont pointe aussi du doigt le système de justice qui a pris de très mauvaises décisions à son égard: "Nous t’avions promis que tu vivrais dans une société où le système de justice contribuait à protéger les enfants. Un premier juge a tranché : les problèmes dans ton foyer précédent étaient si grands qu’il valait mieux que tu ailles vivre avec ton père, dans cette maison qui fut ton donjon. Puis un autre juge a donné l’absolution à ta belle-mère après qu’elle t’eut battue violemment."

Enfin, l'ex-politicien s'est aussi adressé à la DPJ qui n'a malheureusement pas su sauver la fillette des griffes de son père et de sa belle-mère, mais Mario Dumont assure que ce décès ne sera pas en vain: 

"Cette fois-ci, ils ont reçu plein d’avertissements de gens qui s’inquiétaient pour toi. Mais en vain... Ils t’ont échappée. Il y aura enquête, on va parler de toi longtemps. Dans le but d’améliorer cet avenir que tu ne verras jamais. 

[...]

Toute ta vie on s’est câlissé de toi. Une fois morte, tu fais bouger tous les grands médias, le Parlement et même le premier ministre. 

 Aujourd’hui, tu nous entends de là-haut promettre sur toutes les tribunes que nous ferons ce qu’il faut pour qu’une telle chose ne se reproduise jamais. Des promesses. Tu dois avoir pas mal de doutes sur notre sérieux. 

 Nous t’avions promis. Nous t’avons laissée tomber. Je pense bien qu’il faille laisser passer quelques jours avant de te demander pardon."

À LIRE AUSSI : 

Fillette décédée à Granby: Le frère de l'accusé tient à mettre les choses au clair

Fillette décédée à Granby: Le père disait craindre «d'exploser»

Fillette décédée à Granby: Une employée de la DPJ de l'Estrie lance un cri du coeur

Fillette décédée à Granby: Voici les raisons pourquoi on ne peut pas vous révéler son identité

Partager sur Facebook
7,866 7.9k Partages

Source: Journal de Québec
Crédit Photo: Capture d'écran