Nouvelles : MARSEILLE: Une mère est forcée de traverser l’hôpital avec son bébé mort dans les bras

MARSEILLE: Une mère est forcée de traverser l’hôpital avec son bébé mort dans les bras

Une autre histoire atroce à l'hôpital de la Timone.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,664 3.7k Partages

L'hôpital de la Timone à Marseille, en France, est à nouveau plongé dans une controverse. 

Après avoir échangé par erreur les cadavres de deux bébés à la chambre mortuaire, l'hôpital de la Timone a forcé une mère en deuil à travers l'établissement avec son bébé mort dans les bras. 

Les parents ont décidé de raconter leur histoire à La Provence après avoir lu ce qui s'était passé il y a quelques jours. 

L'histoire remonte au 23 septembre 2017. 

La petite fille du couple, Lilou, âgée de seulement trois jours, est décédée suite à des complications cardiaque. 

«Deux heures après le décès, une brancardière est chargée de transférer leur fille au dépositoire. Mais le couffin pour la transférer n’est plus disponible, et elle n’arrive à joindre personne», explique 20 Minutes.

La mère de 29 ans, Marine, décide alors de transporter elle-même le corps de sa fille décédée et parcourt ainsi près d'un kilomètre avec le cadavre de la petite Lilou dans ses bras. 

Mais une fois arrivée au dépositaire, Marine se heurte à une porte barrée et personne ne répond. Accompagnée de son conjoint de 26 ans, Julien, Marine doit attendre une heure de plus avec sa fille morte dans ses bras, assise sur un parpaing. 

Les parents ont écrit une lettre à l'administration de l'hôpital pour décrire comment l'hôpital a amplifié leur douleur en cette période déjà extrêmement difficile. La direction a rencontré le couple et s'est excusée. 

L'hôpital affirme avoir pris les mesures nécessaires pour éviter qu'une telle situation se reproduise en achetant un couffin et en ajoutant un téléphone sans fil dans la chambre mortuaire notamment. 

Partager sur Facebook
3,664 3.7k Partages

Source: 20 minutes · Crédit Photo: Adobe Stock