Nouvelles : MÉNINGITE: La Santé publique publie un avis important aux Montréalais après la mort d'une étudiante

MÉNINGITE: La Santé publique publie un avis important aux Montréalais après la mort d'une étudiante

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Le weekend dernier une jeune femme de 18 ans est décédée de la méningite à Montréal et cela a créé un vent de panique dans le corps médical, ce qui a poussé le département de santé publique de la ville à alerter les citoyens sur de potentiels risques de contamination.

C'est CTV News qui rapporte cette nouvelle qui risque de créer un léger vent de panique à Montréal tant il s'agit d'un virus qui peut avoir des dégâts dévastateurs. En effet, le weekend dernier, une jeune femme de 18 ans, qui étudiait au collège Marianopolis, est décédée de la méningite. D'après les informations de la chaîne de télévision, l'adolescente, dont l'identité est gardée secrète, a célébré son 18e anniversaire le vendredi soir. Lorsqu'elle est rentrée chez elle, elle ne se sentait vraiment pas bien, mais elle n'était pas au bout de ses surprises.

En effet, CTV News explique que son état de santé s'est dégradé dans la nuit à un tel point qu'elle est décédée samedi dans l'après-midi. Une véritable tragédie. Forcée sa famille a prévenu le corps médical et les autorités et ce sont les médecins qui se sont rendu compte qu'elle était décédée en raison d'une méningite. Le problème c'est que cette maladie peut être contagieuse et c'est là que les choses se compliquent parce qu'en tant qu'étudiante, elle était en contact avec de nombreux individus. 

Wikipédia rappelle que "la méningite est une maladie caractérisée par une inflammation des méninges, les enveloppes du névraxe (encéphale et moelle spinale). Cette inflammation peut être due à une infection par un virus ou une bactérie par exemple, et moins souvent par un médicament. La méningite peut menacer le pronostic vital en raison de la proximité immédiate des méninges et de l'encéphale; il s'agit d'une urgence. C'est essentiellement le fait des méningites bactériennes, plus rares, tandis que les méningites virales, plus fréquentes, sont en principe bénignes".

Comme vous pouvez vous en douter, la méningite qu'a attrapée cette jeune femme est une méningite bactérienne. CTV News explique que les personnes qui ont été en contact de près ou de loin avec la victime doivent se faire vacciner contre la méningite pour éviter des complications de santé. Toujours selon les informations de la chaîne de télévision, les personnes les plus à risque sont ceux qui vivaient avec elle, ceux qui avaient des contacts intimes avec elle ou ceux qui avaient des contacts encore plus intimes avec elles incluant le fait de s'embrasser. 

Si vous vous sentez concernés par ces critères, CTV News explique que vous devez appeler Info Santé au 8-1-1.

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie