Nouvelles : «Mon fils voulait porter une robe à mon mariage et je l'ai laissé faire»

«Mon fils voulait porter une robe à mon mariage et je l'ai laissé faire»

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Élever des enfants n'est pas toujours un long fleuve tranquille et il faut parfois les laisser faire ce qu'ils veulent pour qu'ils soient complètement épanouis. C'est exactement ce qu'a fait cette mère de famille australienne qui a laissé son fils porter une robe à son mariage.

C'est le site web d'informations et de divertissement LoveWhatMatters qui rapporte l'histoire de Joanna Minuzzo, une mère de famille australienne dont les photos de mariage ont fait couler beaucoup d'encre. Avec son mari Naj, ils sont les parents de 3 enfants, dont un qui a tendance à imiter ses grandes soeurs. «On a trois enfants, deux filles de 6 et 7 ans ainsi qu'un garçon de 2 ans et demi. On est une famille normale à part que mon fils aime porter des robes». Elle a donc laissé porter une robe lors de son mariage. «Mon fils voulait porter une robe à mon mariage et je l'ai laissé faire. Ça ne devrait pas être vu comme un geste controversé. Il faut qu'on laisse nos enfants devenir ce qu'ils sont censés être».

Si elle sait très bien que des petits garçons avec des robes ne court pas la rue, Joanna Minuzzo n'a pas pu refuser la demande spéciale de son fils. «Je sais que ce n'est pas conventionnel, mais ça le rend si heureux (...) Mon mari lui avait même acheté un costume qui était assorti au sien, mais il n'a rien voulu savoir. Il a vu ses soeurs avec des robes et voulait en porter une lui aussi. Notre petit garçon ne sait pas encore qu'il est un garçon. Il idolâtre ses grandes soeurs et veut juste être comme elles et donc portait le même genre de vêtements. Ce qu'il porte ne le défénit pas en tant que personne, il s'agit d'un trait de sa personnalité».

Joanna Minuzzo raconte que les photos de son mariage ont fait beaucoup parler. Étrangement, elle a eu beaucoup de commentaires positifs, mais aussi, et ce n'est pas une surprise, une bonne quantité de commentaires déplacés et parfois même méchants. Elle a tenu à préciser qu'il fallait laisser les jeunes enfants porter ce qu'ils veulent parce qu'ils sont trop jeunes pour réaliser l'impact que des vêtements peuvent avoir. «Mon fils a 2 ans. Ce n'est pas parce qu'il porte des robes qu'il veut changer de sexe. Il ne s'agit pas d'un geste politique non plus». 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: LoveWhatMatters · Crédit Photo: Courtoisie