Nouvelles : OJ Simpson admet avoir tué son ex Nicole dans une entrevue gardée secrète pendant 12 ans

OJ Simpson admet avoir tué son ex Nicole dans une entrevue gardée secrète pendant 12 ans

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
561 561 Partages

Le réseau américain FOX diffusera une entrevue qui a été gardée secrète pendant 12 ans, dimanche soir. C'est OJ Simpson qui y raconte comment il aurait tué Nicole Brown et Ron Goldman, le 12 juin 1994, s'il avait vraiment commis le crime. Mais la vidéo a plutôt des airs de confession. 

Dans l'entrevue, l'ancien joueur de football américain et acteur a dévoilé qu'il s'était fâché contre son ex Nicole dans les semaines précédant son meurtre en raison de sa probable consommation de drogues et de sa relation avec Faye Resnick, qu OJ appelle une «prostituée» et une «call girl», d'après les informations de Daily Mail. 

Les tensions auraient été empirées le jour du meurtre alors qu'OJ a appris, pendant un récital de danse pour sa fille Sydney, que Faye et Nicole iraient peut-être suivre une cure de désintoxication. 

Il serait rentré à la maison avec son ami Charlie pour confronter Nicole et serait tombé sur un homme qu'il ne connaissait pas, Ron Goldman. Après avoir engueulé Nicole, elle serait tombée et Ron se serait dirigé vers OJ avec un couteau pour le menacer. 

OJ aurait eu un «black out» et se serait réveillé couvert de sang. Il a donc quitté la scène avec Charlie, laissant ses deux jeunes enfants seuls à la maison avec le cadavre de sa femme poignardée devant la porte de leur résidence. 

«Je suis désolé. Je ne peux plus faire ça. Je ne peux pas en faire plus», a déclaré OJ, émotif, après avoir été questionné sur ses enfants. 

Mike Gilbert, l'ancien agent de OJ, est persuadé que l'ancien sportif est non seulement responsable du meurtre de son ex Nicole, mais qu'il s'agit aussi d'un geste prémédité. Selon Mike, OJ était fâché parce que son ex voyait Marcus Allen, un jeune sportif que tout le monde voyait comme étant une version 15 ans jeune d'OJ. 

L'éditrice Judith Regan, qui a publié le livre «If I did it» (Si je l'avais fait) d'OJ Simpson, a déclaré que les avocats du sportif lui ont dit qu'il était prêt à faire une confession, mais seulement si tout était mis au conditionnel. 

«En fait, j'ai reçu un appel d'un avocat qui m'a dit que OJ était prêt à avouer», a expliqué Regan dans le clip, qui a été obtenu par TMZ. 

«Je pensais que c'était une sorte d'arnaque et je ne le croyais pas et je pensais que ce type était un fou, mais j'ai pris son numéro et j'ai dit que je le rappellerais. Et le lendemain, je l'ai rappelé et il a dit qu'il était prêt à le faire à la seule condition de ne pas appeler le livre "Je l'ai fait". Il voulait mettre un "si" devant pour pouvoir tout nier auprès de ses enfants.» 

«Il ne pouvait pas faire face à ses enfants et ne pouvait pas leur dire qu'il l'avait fait. C'était comme ça qu'on me l'a présenté.»

L'entrevue d'OJ Simpson sera diffusée ce dimanche sur Fox à 20 heures. 

Partager sur Facebook
561 561 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran