Nouvelles : Sa voix s'est mise à trembler: «Je suis si désolée que nous ne soyons pas parties plus tôt.»

Sa voix s'est mise à trembler: «Je suis si désolée que nous ne soyons pas parties plus tôt.»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
35 35 Partages

Il y a trois ans, la maman de Tanya Treseler est décédée.

Tanya n'a qu'un seul regret en ce qui concerne sa maman et c'est qu'elle ne lui a jamais partagé son secret.

À cet effet, Tanya se rappelle souvent d'une certaine soirée où elle aurait pu lui révéler la vérité.

Ce soir-là, Tanya et sa maman regardaient ensemble de vieilles photos et après qu'elles soient tombées sur des photos du père de Tanya, sa mère lui a dit qu'il aimait toujours se blottir contre elles pour ensuite ajouter: "Je suis désolée que nous ne soyons pas parties plus tôt."

Si la mère de Tanya avait dit une telle chose, c'est que son ancien conjoint lui avait fait vivre l'enfer en étant violent psychologiquement avec elle.

Pendant des années, le père de Tanya a répété à sa mère qu'elle était incapable de vivre sans lui et qu'elle n'avait pas ce qu'il fallait pour réussir sans son aide.

Ce soir-là, quand la mère de Tanya lui a confié cela, sa fille s'est empressée de la rassurer en lui disant que l'important dans cette histoire, c'est que sa maman avait trouvé le courage de quitter son mari.

Maintenant que la mère de Tanya est décédée, la jeune femme a publiquement révélé son secret qu'elle n'a jamais pu lui confier.

Ce secret, c'est que de l'âge de 6 à 11 ans, elle a été agressée sexuellement par son père.

Même si Tanya regrette de ne jamais l'avoir dit à sa mère, elle explique cela du fait qu'elle ne voulait pas que sa mère se sente davantage coupable.

Enfin, Tanya espère qu'en partageant son histoire, elle fera comprendre à d'autres victimes qu'elles n'ont pas à se sentir coupables de prendre leur temps avant de trouver le courage d'en parler. Ce n'est pas de leur faute si elles ont subi de tels gestes et elles n'ont pas à y ajouter de la culpabilité.

Partager sur Facebook
35 35 Partages

Source: Love That Matters · Crédit Photo: Courtoisie