Nouvelles : Stokes se place à l’abri de ses créanciers.

Stokes se place à l’abri de ses créanciers.

«Stokes deviendra une entreprise plus saine et plus rentable»

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le détaillant d’articles de cuisine Stokes a dû se placer à l’abri de ses créanciers, car celui-ci doit maintenant faire tout en son possible afin d'assurer "sa croissance et sa rentabilité future" en procédant à un important repositionnement de ses activités.

C'est une nouvelle qui fait l'effet d'une bombe pour les 1400 employés de l'entreprise, dont 1250 dans ses points de vente (Stokes et Thinkkitchen) et 150 à son siège social.

Seulement au Québec, on compte 75 succursales de la chaîne, tandis qu'on compte en tout plus de 147 magasins au pays.

L'entreprise n'a pas révélé le montant total auquel s'élèvent ses dettes, mais on sait toutefois que Stokes prévoit de nationaliser son siège social et procéder à la fermeture de ses succursales qui sont les moins rentables.

Dans un communiqué qui a été publié mardi en fin d’après-midi par la compagnie, on y apprend que Stokes a l'intention de continuer à employer 1000 travailleurs et que le détaillant a dû prendre cette décision difficile suite à "de nombreuses années de performances financières remarquables".

Toujours dans le même communiqué, la compagnie indique s'être retrouvée dans l'obligation de "s’adapter aux changements fondamentaux que subit l’industrie, notamment en ce qui concerne la façon dont les consommateurs achètent".

Parmi les avenues que pourraient emprunter Stokes dans le futur, le détaillant n'a pas caché qu'il visait élargir ses activités vers le commerce électronique.

Enfin, la compagnie a assuré dans son communiqué de presse qu'elle avait la ferme intention de traverser cette tempête en déclarant vouloir redevenir "une entreprise plus saine et plus rentable, bien positionnée pour un succès à long terme".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: iStock