Nouvelles : Suspicion de choléra sur un vol Perpignan-Oran

Suspicion de choléra sur un vol Perpignan-Oran

Plus de peur que de mal.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
91 91 Partages

C'est une histoire digne d'une autre époque, le choléra fait son retour en Algérie au début du mois d'août et il y a eu une suspicion d'un cas de choléra sur un enfant lors d'un vol d'Oran vers Perpignan.

C'est la chaîne de télévision BFM TV qui rapporte cette nouvelle d'un autre temps, il y a eu une suspicion d'un cas de choléra sur un enfant lors d'un vol d'Oran vers Perpignan qui a forcé la ville du sud de la France à faire patienter 147 personnes pendant plus d'une heure dans l'avion pour être certain que le cas n'était pas avéré et donc écarter la suspicion.

Wikipédia rappelle que "le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio Cholerae, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en 1883. Strictement limitée à l'espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas en l'absence de traitement (de quelques heures à trois jours). La contamination est orale, d'origine fécale, par l'eau de boisson ou des aliments souillés. L'Organisation Mondiale de la Santé estime que le choléra entraîne chaque année environ 100 000 décès pour 4 millions de cas recensés. En France, le choléra autochtone a disparu, on compte entre 0 et 2 cas importés chaque année depuis 2000".

Vous avez donc compris pourquoi cette suspicion de choléra découvert sur ce vol Oran-Perpignan a inquiété les autorités françaises. Il s'agit d'une maladie tellement rare et dangereuse qu'elles ne souhaitaient ne prendre aucun risque. D'après les informations de BFM TV ce sont les pompiers qui ont pris en charge les 147 passagers de ce vol. Toujours selon les informations de BFM TV, la suspicion de choléra était autour d'un enfant qui selon l'équipage présenté certains symptômes de la maladie.

BFM TV explique qu'au début du mois d'août deux personnes sont mortes du choléra en Algérie mais que cela serait exceptionnel et que la maladie a été éradiqué à l'échelle du pays tout entier. Heureusement pour les passagers du vol Oran-Perpignan, après une heure confiné dans l'avion, la suspicion de choléra sur l'enfant en question a été totalement écarté et les passagers ont pu rentrer chez eux.

Partager sur Facebook
91 91 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Unsplash