Nouvelles : Sylvia est morte après avoir reçu plusieurs coups de couteaux devant les yeux de sa fille.

Sylvia est morte après avoir reçu plusieurs coups de couteaux devant les yeux de sa fille.

“Elle se sentait capable d'affronter tout ça”

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La meilleure amie d'une femme qui a été assassinée de plusieurs coups de couteau, dimanche dernier en soirée, affirme que le conjoint de la victime faisait preuve d'un comportement de plus en plus inquiétant depuis quelques semaines.

C'est dimanche dernier que Sylvia, une femme de 40 ans, a été assassinée par son conjoint, un homme de 58 ans. Selon les autorités, la scène très troublante s'est produite à Oberhoffen-sur-Moder dans le Bas-Rhin et la victime aurait été tuée de plusieurs coups de couteau devant sa fille.

L'amie en question, une femme se présentant sous le prénom de Vanessa, a expliqué que son amie avait porté plainte contre son conjoint le 21 octobre dernier. Ce serait à partir de ce moment que les choses se seraient envenimées.

La victime avait porté plainte deux jours après avoir passé une soirée avec Vanessa. Lors de son retour à la maison, la victime avait dû subir une crise de jalousie de son conjoint qui avait fini par crever les pneus de sa voiture en guise de "vengeance".

Dans une entrevue qu'elle a accordée à RMC, Vanessa a déclaré: "C’était trop donc le lundi matin elle est allée porter plainte. Après ça il était complètement fou: "Jamais de la vie on a porté plainte contre moi", assurait-il. Ensuite les insultes se sont multipliées, jusqu’à ce week-end".

Alors que Sylvia était constamment la cible de menaces et de coups, la jeune femme refusait de quitter son domicile. Comme elle n'avait pas les moyens de s'installer ailleurs, des proches lui avaient offert de l'héberger, mais elle refusait chaque fois.

Vanessa poursuit: "Elle me disait "non je rentre chez moi", parce qu’elle se sentait capable d’affronter tout ça. Elle nous disait à sa fille et moi "je ne veux pas qu’il vous fasse du mal", elle voulait nous préserver. C’est pire que de la tristesse parce qu’on m’a enlevé mon amie, je ne la verrais plus je ne pourrais plus lui parler, je ne sors pas la tête de l’eau, je tourne tout ça en boucle depuis dimanche, ça fait deux jours que je n’ai pas dormi je ne sais pas comment on a pu en arriver là".

Une marche blanche aura lieu dimanche matin avec la fille de la victime en hommage à cette dernière. L'événement est organisé par son amie Vanessa. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Courtoisie