Nouvelles : Très mauvaise nouvelle pour les gens qui attendent la légalisation du pot avec impatience.

Très mauvaise nouvelle pour les gens qui attendent la légalisation du pot avec impatience.

Ça ne regarde pas bien.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Les vendeurs autorisés de cannabis ont peut-être des kilos en réserve, mais ceux-ci préviennent qu'une pénurie pourrait frapper suite à la légalisation prévue pour le 17 octobre. En effet, les analystes de l'industrie se disent convaincus que les réserves ne seront pas suffisantes afin de fournir à la demande lors de la première année de la légalisation.

Selon Rosalie Wyonch, une analyste du C.D. Howe Institute, celle-ci n'a aucun doute quant à l'avénement d'une éventuelle pénurie: "Pour le moment, il n'y a pas une réserve légale suffisante de cannabis pour fournir à la demande des consommateurs du Canada qui désireraient en acheter à des fins récréatives".

L'analyste explique ce qui pourrait causer une telle problématique: "Nous n'avons pas assez de producteurs d'ici la légalisation alors ceux-ci ne seront pas en mesure de pouvoir fournir la demande du marché lorsque la légalisation débutera."

D'ailleurs, ceux et celles qui doutent des prévisions pessimistes de l'analyste changeront vite d'idée quand ils sauront que pour arriver à de telles conclusions, Rosalie Wyonch s'est penchée sur toutes les données dont disposent les organismes gouvernementales qui régissent les différents producteurs et fournisseurs. Sinon, l'analyste a aussi examiné des études statistiques du Colorado afin d'établir des modèles pouvant s'appliquer aux consommateurs du Canada.

L'analyste précise que la pénurie ne devrait pas se faire sentir immédiatement après la légalisation: "Je ne vois pas des étagères vides au cours du premier jour et même du premier mois. Mais au fil de la première année, on verra probablement une augmentation du côté des prix du marché légal, ou sinon, tout simplement une rupture des stocks."

En août dernier, Statistiques Canada avait dévoilé un sondage mené auprès des utilisateurs de cannabis afin d'avoir une bonne idée de la demande que le gouvernement aurait à fournir. Le sondage avait dévoilé qu'on estimait les besoins des consommateurs canadiens entre 400 000 et 500 000 kilos de cannabis. En réaction à ce sondage, Santé Canada avait fait la demande pour que les réserves soient fixées à 926 000 kilos de cannabis.

Depuis juillet 2017, Santé Canada a autorisé 73 nouveaux producteurs de cannabis, ce qui a fait grimper le nombre de producteurs autorisés à 117. 

En ce qui concerne la position de Santé Canada quant à une éventuelle pénurie, l'organisation a révélé aux médias qu'elle se disait convaincue d'avoir des réserves suffisantes afin de fournir la demande au cours de la première année suivant la légalisation, tout en précisant qu'elle avait fait son possible afin d'accélérer la production.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie