Nouvelles : Trois hommes de Gatineau arrêté car ils auraient violé des femmes rencontrées sur Tinder

Trois hommes de Gatineau arrêté car ils auraient violé des femmes rencontrées sur Tinder

Tout laisse croire d'ailleurs que Giroux aurait pu faire plus de victimes.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
198 198 Partages

À Gatineau, en Outaouais, trois hommes qui auraient planifié et commis des viols ensemble ont été arrêtés mardi dernier.

Les trois hommes, Michel Giroux, 26 ans, Simon Lavoie, 27 ans et Hasan Demirovic, 31 ans, ont comparu mercredi matin et ils font maintenant face à des accusations d'agression sexuelle, mais ils sont aussi accusés d'avoir "vaincu la résistance à la perpétration d’une infraction par l’administration d’une substance".

L'un des trois suspects, Michel Giroux, fait aussi face à une accusation supplémentaire de "partage non consensuel d’images intimes".

C'est une histoire qui a de quoi glacer le sang, étant donné que le groupe d'hommes aurait fait 3 victimes. D'ailleurs, la police enquête toujours au sujet d'une de ces trois plaintes.

La police a expliqué que c'est Giroux qui s'occupait d'attirer les victimes dans son piège en utilisant des applications de rencontre comme "Tinder" et "Bumble".

L'homme se présentait sous sa vraie identité.

Chaque fois, Giroux donnait rendez-vous à sa victime après l'avoir mise en confiance, puis au moment de la rencontre, un complice l'accompagnait.

Dans un communiqué, la police dévoile plus de détails en indiquant: "«De l'alcool est consommé et les victimes commencent rapidement à ressentir des symptômes d'intoxication avancée. Elles font état d'une perte d'inhibition et d'un sentiment de paralysie. [...] S’ensuivent des actes sexuels pratiqués sur la victime, auxquels M. Giroux et l'autre homme présent prennent part, et ce, malgré l'absence de consentement de la victime."

Ce serait au cours de l'année 2018 que les diverses agressions auraient eu lieu.

Tout laisse croire d'ailleurs que Giroux aurait pu faire plus de victimes.

Rappelons que toute personne qui aurait été agressée sexuellement par le suspect est invitée à communiquer avec les enquêteurs de la police de Gatineau, au 819 243-2346, poste 6040.

Partager sur Facebook
198 198 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie