Nouvelles : U-Haul ne va plus embaucher des employés qui fument

U-Haul ne va plus embaucher des employés qui fument

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'entreprise U-Haul a annoncé qu'elle allait cesser d'embaucher des employés qui fument là où la loi lui permet de le faire. C'est donc dans 21 États américains que cette nouvelle mesure sera mise en place dès le 1er février 2020. 

Les États en question sont l'Alabama, l'Alaska, l'Arizona, l'Arkansas, le Delaware, la Floride, la Géorgie, Hawaï, l'Idaho, l'Iowa, le Kansas, le Maryland, le Massachusetts, le Michigan, le Nebraska, la Pennsylvanie, le Texas, l'Utah, le Vermont, la Virginie et l'État de Washington.

Les personnes qui seront intéressées par un travail chez U-Haul dans ces États devront répondre à des questions sur leurs habitudes personnelles et certains pourraient même être testés avant de décrocher un emploi. 

« Nous sommes profondément investis dans le bien-être des membres de notre équipe », a déclaré Jessica Lopez, du département des communications d'U-Haul, dans un communiqué. « Les produits à base de nicotine créent une dépendance et posent divers risques graves pour la santé. Cette politique est une étape responsable dans la promotion d'une culture du bien-être chez U-Haul, dans le but d'aider les membres de notre équipe dans leur cheminement vers la santé. »

U-Haul compte présentement environ 30 000 employés au Canada et aux États-Unis. Cette nouvelle mesure ne concerne pas le Canada et les autres États américains pour le moment et les employés déjà en poste qui fument ne perdront pas leur travail, a assuré la compagnie.

L'entreprise a déjà une politique anti-fumée pour ses 167 000 camions loués par sa clientèle.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie