Nouvelles : Un bordel de robots sexuels vient d'ouvrir ses portes

Un bordel de robots sexuels vient d'ouvrir ses portes

Pour ceux qui veulent essayer de nouvelles choses.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
277 277 Partages

Si vous ne connaissez pas la ville de Nagoya au Japon, vous n'allez sans doute plus jamais l'oublier après avoir entendu ce qu'il se passe là-bas. En effet, il est désormais possible de passer un moment dans une maison close avec des robots sexuels. Oui, vous avez bien lu.

C'est le Mirror qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute attirer la curiosité d'un grand nombre d'entre vous. En effet, dans la ville de Nagoya au Japon, un établissement pas comme les autres vient d'ouvrir ses portes, il s'agit d'une maison close qui propose les services de robots sexuels pour assouvir les plaisirs de sa clientèle. L'ouverture de cet endroit n'a apparemment rien pour déplaire aux japonais puisque le média britannique indique que de nombreux d'entre eux ressentent l'envie d'expérimenter un "threesome", aussi appelé "plan à trois". 

Pourtant, ils ne sont pas forcément à l'aise de le faire avec des "humains". Force est de constater que les robots ont plus de discrétion. Soulignons également que l'établissement est fréquenté également par des personnes qui veulent une relation avec seulement un robot. Il faut dire que ces robots sexuels sont vraiment très réalistes. Plusieurs "looks" sont disponibles et tout est fait pour faire passer un moment inoubliable au client. On a l'impression de voir presque un véritable humain sur les photos promotionnelles de l'entreprise Lumidolls.

Le Mirror a posé quelques questions à l'instigateur de cette entreprise pas comme les autres. Il s'appelle Sergi Prieto et il a expliqué au média britannique que son but était d'aider les gens à réaliser leurs fantasmes les plus fous. D'autres établissements similaires ont d'ailleurs été ouverts à travers le monde avant le Japon. En effet, il y en a en Italie, en Espagne et en Russie.

Si jamais vous vous posez la question, une séance de trois heures avec ces robots sexuels est facturée environ 430$ alors qu'une session d'une heure, pour les plus discrets, va coûter un peu plus de 150$. À ce prix-là, on imagine que cela va attirer la curiosité de certaines personnes. Difficile de savoir combien exactement de gens vont vouloir tenter l'expérience, mais on suppose que les Japonais sont prêts à essayer de nouvelles choses. 

Partager sur Facebook
277 277 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Lumidolls