Nouvelles : Un chien enragé empêche une Gaspésienne de sortir de sa maison pendant 24 heures.

Un chien enragé empêche une Gaspésienne de sortir de sa maison pendant 24 heures.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
196 196 Partages

En Gaspésie, une femme a été dans l'impossibilité de sortir de sa propre maison pendant 24 heures en raison d'un chien enragé qui menaçait de s'en prendre à elle.

C'est mercredi soir que l'animal féroce aurait tout d'abord blessé son maître en le mordant. La conjointe de ce dernier se serait ensuite retrouvée prisonnière de sa demeure.

Des informations transmises par la page Facebook du Refuge l'ami des bêtes de Sainte-Anne-des-Monts indiquent que l'homme a dû recevoir des soins médicaux à l'hôpital.

Alors que le maître du chien était en chemin pour l'hôpital, la femme a contacté le refuge afin d'indiquer qu'elle était sous la menace d'un chien très agressif qui était attaché à l'extérieur de sa résidence de La Martre, une localité située à une quarantaine de kilomètres à l'est de Sainte-Anne-des-Monts.

La femme aura dû patienter 24 heures avant de pouvoir enfin retrouver une vie normale.

Entretemps, elle aura même vu passer des personnes du refuge de même que la directrice générale et le maire de La Martre qui se sont rendus chez elle, mais étant donné qu'il n'avait pas l'équipement nécessaire afin de mener l'opération de façon sécuritaire, ils ont dû rebrousser chemin.

Le lendemain de l'incident, en soirée, la dame allait enfin être libérée grâce à des médicaments qui ont permis d'endormir la bête enragée.

Ce seraient des bénévoles du refuge qui sont parvenus à maîtriser l'animal et on ignore ce qu'il est advenu du chien par la suite.

Claude Doiron de la Sûreté du Québec a expliqué que les agents n'avaient pas pour mandat d'euthanasier les animaux, sauf dans de très rares situations qui le nécessitaient.

Pour sa part, directrice générale de la municipalité de La Martre, France Bergeron, a admis que la longue séquestration de la femme démontrait à quel point une réorganisation des ressources soit étudiée, étant donné l'évident manque de ressources et de coordination dans cette affaire.

Partager sur Facebook
196 196 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Courtoisie