Nouvelles : Un conducteur tue 4 enfants en roulant sur le trottoir

Un conducteur tue 4 enfants en roulant sur le trottoir

Une histoire effroyable.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Il s'agit sans aucun doute d'une des histoires les plus tragiques du weekend et elle nous vient de la ville Sydney de Sydney en Australie où un automobiliste complètement ivre a roulé sur le trottoir et a tué 4 enfants qui allaient s'acheter des glaces. Un véritable drame.

C'est le Washington Post qui rapporte cette histoire complètement tragique qui nous vient d'Australie. Un automobiliste australien qui déambulait complètement ivre dans les rues de Sydney a percuté de plein fouet 7 enfants alors qu'il avait empiété avec son véhicule sur un trottoir. Ils allaient s'acheter des glaces. Malheureusement, 4 d'entre eux sont décédés. 

Les autorités australiennes ont révélé l'identité des victimes, il s'agit de Sienna Abdallah, Veronique Sakr, Angelina Abdallah et Antony Abdallah. Ils étaient âgés respectivement de 8, 11, 12 et 13 ans. Les 3 survivants ont tout de même été blessés par la collision, il s'agit de deux filles et d'un garçon.

Selon les informations relayées par le Washington Post, le responsable de cet événement effroyable est Samuel Davidson, un jeune homme de 29 ans qui avait 0,15% d'alcool concentré dans le sang, soit trois fois la limite autorisée en Australie. Il est notamment accusé de conduite sous influence causant la mort ou des lésions. Il devrait se présenter devant un tribunal ce dimanche. Il était accompagné d'un passager âgé de 24 ans. Aucun d'entre eux n'a été blessé au cours de la collision, précise le quotidien.

Le Washington Post raconte que le père de 3 des 4 victimes a tenu à s'exprimer sur cette tragédie qui l'a complètement bouleversé. «Je ne sais pas quoi dire. Je suis sous le choc. Tout ce que j'ai envie de dire, c'est de demander aux automobilistes d'être prudents sur la route. Ces enfants marchaient innocemment en profitant de la vie...Je me suis réveillé ce matin et j'avais perdu 3 enfants».

Source: Washington Post · Crédit Photo: Adobe Stock