Nouvelles : Un écureuil sème la terreur dans un quartier en blessant deux personnes.

Un écureuil sème la terreur dans un quartier en blessant deux personnes.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un écureuil qui s'attaque à des victimes innocentes sème présentement la terreur dans un quartier de Houston.

C'est à Cypress, au Texas, que l'écureuil sème la terreur et selon la chaîne KPRC, la vilaine créature aurait blessé jusqu'ici deux personnes.

Sharlene French-Amezquita fait partie des résidentes qui ont peur de s'aventurer à l'extérieur, en raison de cet écureuil qui l'a déjà attaquée: "D'habitude, nous ne sortons pas le jour parce qu'il sort le jour".

La fille de Sharlene, a expliqué à une autre station locale, KCRA, qu'elle était effrayée par l'écureuil: "Je ne m'approche pas vraiment des arbres. J'ai peur."

Selon ce que rapporte KCRA, les résidents considéraient autrefois l'écureuil comme étant une créature amicale, mais il est devenu de plus en plus agressif ces dernières semaines.

Sharlene, qui a été attaquée par l'écureuil, affirme qu'elle a eu besoin de points de suture après que l'écureuil ait sauté sur elle à l'extérieur de sa maison: "Quand je suis sortie de la porte, il m'a sauté dessus et m'a mordu le bras. Je l'ai enlevé, je l'ai jeté au sol et j'ai essayé d'entrer dans la maison. Je ne pouvais pas entrer dans la maison parce qu'il est revenu".

Les responsables de la faune et du contrôle des animaux ont été informés au sujet de l'écureuil, mais ceux-ci ont déclaré que rien ne pouvait être fait jusqu'à ce qu'il soit piégé.

Une voisine nommée Katie Herrera dit qu'elle a aussi été victime de l'écureuil: "C'est effrayant. Je suis simplement très reconnaissante qu'il m'ait attaquée et non pas mes enfants."

Le conjoint de Sharlene, Daniel Amezquita, a déclaré pour sa part: "C'est un peu effrayant de voir un écureuil qui saute vraiment sur vous et vous attaque aussi violemment".

Voici maintenant un reportage d'une chaine de télé locale: 

Les victimes n'ont pas précisé si elles ont eu des vaccins contre la rage. On ignore aussi si l'animal est infecté par la maladie virale.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran