Nouvelles : Un employé d'aéroport perd son boulot parce qu'il faisait trop de bruit en se masturbant aux toilettes pendant le travail.

Un employé d'aéroport perd son boulot parce qu'il faisait trop de bruit en se masturbant aux toilettes pendant le travail.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme qui travaillait au Halifax Stanfield International Airport, au Canada, a perdu son emploi après avoir embarrassé plusieurs collègues tandis qu'il se masturbait aux toilettes de son travail.

Ce sont des collègues qui ont dénoncé le comportement très étrange de l'employé qu'on pouvait entendre émettre des sons très curieux alors qu'il se trouvait dans une cabine de la salle de bain.

Pour ajouter au malaise, l'homme avait déjà fait l'objet d'un signalement similaire deux ans auparavant, mais comme il avait poursuivi ses drôles de pratiques au travail, ses collègues ont décidé cette fois-ci d'amener l'histoire jusqu'aux plus hautes instances.

Suite à son renvoi, l'employé a tenté d'obtenir gain de cause, mais malgré tous les efforts de son syndicat qui le défendait, c'est l'employeur qui a remporté la partie.

Le syndicat avait notamment tenté de faire valoir le fait que l'employé souffrait d'une dépendance au sexe et qu'il ne pouvait donc pas être renvoyé de son travail en raison d'un "handicap".

L'employé avait aussi tenté de rallier certains de ses collègues en leur expliquant qu'il n'oserait jamais se masturber tandis qu'un d'eux se trouverait dans la cabine à côté de la sienne, mais les promesses de l'homme n'ont pas suffi à améliorer sa situation.

Le National Post rapporte qu'un arbitre a dû évaluer si la décision de l'employeur était juste. L'arbitre en question, Gus Richardson, n'a pas caché qu'il avait face à un dossier d'une délicatesse qu'on ne rencontre pas souvent. En effet, même si personne ne pouvait vraiment prouver que l'employé se masturbait dans les cabines de toilette, les éléments rapportés par les divers collègues de l'homme laissaient peu de place au doute.

Enfin, Richardson se dit très satisfait d'être arrivé à trancher dans cette affaire et à son avis, c'est probablement un énorme soulagement pour tous les collègues de cet employé, étant donné que les gestes qu'on lui reprochait n'étaient pas très appropriés dans une atmosphère de travail.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Lad Bible · Crédit Photo: Courtoisie