Nouvelles : Un épidémiologiste affirme que le coronavirus pourrait toucher jusqu'à 60% de la population mondiale.

Un épidémiologiste affirme que le coronavirus pourrait toucher jusqu'à 60% de la population mondiale.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un épidémiologiste de Hong Kong a déclaré que l'épidémie de coronavirus pourrait toucher 60% de la population mondiale.

Alors que l'épidémie de coronavirus a déjà fait plus de 1100 morts en Chine, en plus d'avoir infecté plus de 45 000 personnes au pays, l'épidémiologiste nommé Gabriel Leung a confié au Guardian qu'il estimait un "taux d’attaque" de 60 à 80%, étant donné que chaque personne infectée pourrait transmettre le virus à 2,5 individus.

L'épidémiologiste a déclaré qu'il considérait que le coronavirus était "une grave menace pour la planète" dans l'entrevue qu'il a accordée au Guardian: "60 à 80% de la population mondiale va-t-elle être infectée? Peut-être pas. Peut-être que cela viendra par vagues. Peut-être que le virus va atténuer sa létalité, car il ne sera certainement pas aidé s'il tue tout le monde sur son passage, parce qu'il sera tué aussi".

Lundi dernier, le président chinois Xi Jinping a annoncé que les autorités chinoises comptaient prendre "des mesures plus fortes et décisives pour enrayer résolument l'élan de la contagion".

Pour sa part, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas caché qu'elle craignait que l'épidémie se propage dans d'autres pays, et comme l'a indiqué l'épidémiologiste, les mesures de confinement lui semblent essentielles: "comment pouvons-nous les mettre en place dans les autres pays présentant des cas avérés de coronavirus?"

Pour ajouter aux inquiétudes des experts, un voyageur originaire de l'Angleterre aurait accidentellement contaminé au moins 11 personnes lors d'un séjour dans les Alpes en France et ainsi, 5 personnes sont présentement hospitalisées en France, 5 autres le sont en Angleterre, en plus d'un homme de 46 ans sur l'île espagnole de Majorque.

Selon Gabriel Leung, ce qu'il craint le plus est que l'épidémie s'étende de façon exponentielle et l'épidémiologiste dit estimer que les cas "indépendants dans d’autres pays allaient devenir inévitables".

Enfin, sur une note un peu plus encourageante, les autorités chinoises ont fait savoir que le nombre de nouveaux cas quotidiens avait sensiblement diminué au cours des dernières journées.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Capture d'écran