Nouvelles : Un homme achète pour 130 dollars un vélo volé d'une valeur de 2200 dollars, puis il le remet à son propriétaire.

Un homme achète pour 130 dollars un vélo volé d'une valeur de 2200 dollars, puis il le remet à son propriétaire.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un homme a acheté un vélo volé dans le seul but de le rendre à son propriétaire parce qu'il savait que "quelqu'un avait payé beaucoup d'argent pour cela". 

Le bon samaritain de 26 ans nommé Ste Burke a payé 80 livres sterling (environ 130 dollars CAN) pour le vélo alors qu'il savait que celui-ci coûtait plus de 1300 livres sterling (environ 2200 dollars CAN). 

Selon Burke, ce sont trois hommes qui l'ont approché pour lui demander s'il voulait l'acheter. 

Burke s'est rapidement rendu compte que le vélo avait été volé après avoir remarqué une serrure sur la roue arrière lorsque les hommes se sont approchés de lui. 

Dans une entrevue qu'il a accordée à  Metro, Burke a expliqué: "Je venais de rentrer de la salle de gym et je sortais mon sac de sport de l'arrière de ma voiture pour aller à l'intérieur de ma maison quand j'ai été approché par 3 hommes qui transportaient le vélo. C'était mon premier drapeau rouge, puis j'ai vu la serrure de vélo à l'arrière de la roue et ils voulaient me vendre un vélo de 1350 euros pour 100 euros. Je leur ai offert les 80 livres et ils l'ont pris. Dès qu'ils sont partis, je l'ai mis sur Twitter parce que je savais qu'il n'avait pas été volé loin d'ici, étant donné qu'il était verrouillé".

Le message publié par Burke est rapidement devenu viral et une femme prétendant connaître le propriétaire original a mis le bon samaritain en le mettant en contact avec la personne en question. Quelques heures plus tard, l'homme a rencontré Burke et il avait la clé de la serrure ainsi que la paperasse pour le vélo, y compris un reçu.

Burke a terminé son récit en déclarant: "Il m'a remercié en me disant que sa maison avait été récemment cambriolée et que c'était là enfin une bonne nouvelle alors qu'il traversait une période difficile. Il m'a dit qu'il serait payé vendredi et qu'il pourrait m'envoyer l'argent à ce moment-là et j'ai dit non. Je lui ai dit que je ne me sentais pas bien de prendre de l'argent à un homme qui venait de se faire cambrioler sa maison".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Metro · Crédit Photo: Capture d'écran