Nouvelles : Un homme armé de bidons d'essence se fait arrêter à proximité de la cathédrale St-Patrick de New York.

Un homme armé de bidons d'essence se fait arrêter à proximité de la cathédrale St-Patrick de New York.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
176 176 Partages

Alors qu'une partie de la planète est toujours sous le choc suite à l'incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris, voilà qu'à New York, la police a procédé à l'arrestation d'un homme qui s'était introduit dans la cathédrale Saint-Patrick de New York avec deux bidons d’essence et des briquets.

Le commissaire adjoint du département de police de New York (NYPD), John Miller, a expliqué aux médias locaux que lorsque l'homme a été interpellé, il a tout d'abord tenté de faire croire que sa voiture était tombée en panne d'essence et qu'il était passé par la cathédrale en guise de raccourci.

Or, comme l'a indiqué le commissaire Miller, tout portait à croire que l'homme en question ne disait pas tout à fait la vérité: "Nous ne savons pas quel était son état d’esprit, quel était sa motivation."

C'est un agent de sécurité qui a intercepté l'homme en lui faisant savoir qu'il n'avait pas le droit d'entrer dans la cathédrale avec de tels objets en sa possession. 

Le commissaire Miller a expliqué que "À ce moment-là, de l’essence a apparemment coulé par terre alors qu’il se retournait" et l'instant d'après, la police déployait déjà ses agents du bureau de la lutte contre le terrorisme.

Selon Miller, il n'était pas nécessaire de mener une enquête très compliquée afin de savoir si l'homme ou non était suspect: "Il a raconté qu’il traversait la cathédrale... que sa voiture était à court d’essence. [...] Nous nous avons regardé son véhicule. Il ne manquait pas d’essence et il a été arrêté."

L'identité du suspect n'a pas été révélée, mais on sait qu'il s'agissait d'un homme de 37 ans déjà connu de certains policiers.

La construction de la cathédrale Saint-Patrick de New York a pris fin en 1878 et en 2015, une restauration majeure avait été effectuée.

Rappelons que l'incendie qui a frappé Notre-Dame de Paris cette semaine serait de nature accidentelle. 

Partager sur Facebook
176 176 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Adobe Stock