Nouvelles : Un homme décapite une femme, puis il mange son cerveau avec du riz avant de se faire arrêter par la police.

Un homme décapite une femme, puis il mange son cerveau avec du riz avant de se faire arrêter par la police.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Aux Philippines, la police a arrêté un homme soupçonné du meurtre d'une femme qu'il aurait décapitée pour ensuite manger son cerveau.

L'homme de 21 ans nommé Lloyd Bagtong a été arrêté jeudi sur l'île de Mindanao après que les restes partiellement vêtus de la femme non identifiée aient été trouvés à environ 5 kilomètres de sa résidence.

Bagtong aurait affirmé à la police qu'il était ivre et affamé lorsque la femme a essayé de lui parler tôt le matin en anglais, ce qu'il ne comprenait pas.

La capitaine de police Maribeth Ramoga a expliqué au Straits Times: "Cela a probablement irrité [Bagtong]".

Selon ce qu'ont affirmé des témoins, ceux-ci auraient vu Bagtong, qui est au chômage, alors qu'il marchait avec la femme près de l'endroit où son corps a été trouvé.

Plusieurs éléments laissent croire qu'il l'aurait tuée et décapitée sur les lieux à l'aide d'une grande machette qui a été trouvée dans sa ceinture, puis qu'il aurait utilisé un morceau de tissu afin de transporter la tête jusqu'à son domicile.

Bagtong aurait révélé à la police qu'il avait cuisiné du riz avant de mettre le cerveau de la femme sur le dessus et de le manger.

Il a ensuite jeté son crâne dans un trou près de sa maison.

Les agents disent que le corps de la femme a été retrouvé seins nus, ne portant que des jeans sur le bas du corps, et les mains liées.

Bagtong est maintenant en garde à vue et il subira une évaluation psychiatrique.

La police a expliqué que des agents avaient récupéré le crâne de la femme à proximité de la propriété du présumé tueur, ainsi qu'un morceau de tissu ensanglanté qui semble avoir été utilisé afin de le transporter là-bas.

Les enquêteurs travaillent toujours à identifier la femme. 

La police a demandé aux personnes ayant des proches ou des proches disparus à communiquer avec eux.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Capture d'écran