Nouvelles : Un homme est accusé de violence conjugale parce qu'il a mis son doigt mouillé dans l'oreille de sa conjointe

Un homme est accusé de violence conjugale parce qu'il a mis son doigt mouillé dans l'oreille de sa conjointe

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
315 315 Partages

En Floride, un homme a été arrêté par la police pour avoir fait un "wet Willy" à sa conjointe, une blague qui consiste à mouiller un de ses doigts pour l'insérer dans l'oreille d'une autre personne.

L'homme de 47 ans nommé Joseph Sireci a donc été accusé de voie de faits au deuxième degré pour avoir mouillé son doigt et l'avoir inséré dans l'oreille de sa conjointe.

Selon la conjointe de Sireci, dont l'identité est demeurée anonyme, celle-ci serait revenu du travail le 15 août dernier et elle aurait retrouvé son conjoint complètement intoxiqué. Celle-ci affirme qu'à son arrivée à sa maison de Fort Pierce, elle a trouvé son conjoint couché sur le sol, en état d'ébriété.

La femme a révélé aux enquêteurs qu'une dispute aurait débuté entre les deux amoureux.

Le Miami Herald a expliqué que suite à la dispute, la conjointe aurait décidé d'aller chercher leur fille chez la gardienne.

Mais Sierci a décidé de la suivre tout en continuant à boire.

Puis alors que la famille était sur le chemin du retour, l'homme a pris le bras de son amoureuse pour ensuite lui faire un "wet Willy".

La conjointe a affirmé avoir demandé à Sireci d'arrêter à plusieurs reprises tout en lui ordonnant de sortir de la voiture, mais en vain.

Toujours selon la conjointe, à leur arrivée à la maison, Sireci aurait commencé à lancer des objets un peu partout dans la maison. La fille du couple a même confirmé aux enquêteurs cette scène.

C'est par la suite que la police aurait procédé à l'arrestation de Sireci qui a été emprisonné à la St Lucie County Jail. L'homme a pu être relâché un peu plus tard en échange d'une caution de 2500 dollars.

Même si Sireci a refusé de signer une déclaration écrite de sa version des faits, l'homme continue de prétendre qu'il n'était pas en état d'ébriété au moments des faits qu'on lui reproche.

Pour ajouter au malheur de Sireci, son arrestation a fait couler beaucoup d'encre et de nombreux médias américains ont aussi repris son histoire inusitée. Évidemment, de nombreux internautes ont fait part de leur étonnement quant à une telle affaire.

À titre d'exemple, de nombreux médias ont intitulé leurs textes sur cette histoire en inscrivant: "Est-il possible de se faire arrêter pour un wet Willy? Cet homme est parvenu à le faire!"

Bien entendu, gageons que lorsqu'on aura plus de détails concernant cette histoire, on comprendra certainement mieux pourquoi la police a procédé à l'arrestation de Sireci. Il a certainement fait pire qu'un "wet Willy" pour que la police agisse de la sorte.

Partager sur Facebook
315 315 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie