Nouvelles : Un homme hétérosexuel dit qu'il n'a aucun regret d'avoir tenté sa chance dans l'industrie de la porno gay.

Un homme hétérosexuel dit qu'il n'a aucun regret d'avoir tenté sa chance dans l'industrie de la porno gay.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un ancien soldat et père de deux nommé qui s'identifie comme étant 100% hétérosexuel est parvenu à devenir une véritable star de la porno gay.

L'homme de 31 ans nommé Daniel McGraffin a récemment terminé un contrat de trois ans avec un grand studio de porno gay avec qui il aura tourné dans près de 25 films, et ce, dans des endroits éloignés à travers le monde. McGraffin affirme qu'il ne regrette rien de tout cela.

C'est après qu'une de ses amies lui ait parlé de l'argent qu'il pouvait se faire en prenant part à cette industrie que McGraffin a décidé de se lancer.

McGraffin admet qu'il était d'abord réticent à l'idée, mais après avoir appris qu'il pouvait gagner jusqu'à 1 298 $ par scène, cela l'a convaincu de tenter sa chance.

Dans une entrevue qu'il a accordée au site web Lad Bible, McGraffin a expliqué: "Le premier que j'ai fait était pour une société appelée Triga Films. [...] Ils voulaient que je fasse un peu de pénétration, que j'utilise du Viagra ou quelque chose comme ça, et évidemment il est assez difficile de garder son érection et ce l'est encore plus quand vous n'êtes pas dedans. Vous voyez ce que je veux dire ?"

McGraffin a raconté que lors d'une scène de pénétration d'une trentaine de secondes, il y avait une caméra sur un angle et une caméra en dessous pour un angle différent.

Par la suite, un grand studio de porno gay américain lui a proposé un contrat d'enfer: "Je ne comprenais même pas. Mais apparemment, certains homosexuels deviennent fous pour les hétéros. Ça doit être une sorte de ... Je ne sais pas ce que c'est. Ils deviennent fous pour ça."

C'est à ce moment que McGraffin a rencontré sa petite amie et qu'il a décidé d'aborder délicatement le sujet de la porno gay avec elle: "Elle a dit "ce n'est absolument pas un problème. Je sais que tu n'es pas gay". Le seul problème avec elle aurait été que je fasse de la porno hétéro, parce que si je suis attiré par la femme, vous voyez ce que je veux dire?"

Bien sûr, la question que tout le monde se pose est de savoir comment un homme parvient à avoir une érection avec quelqu'un pour qui il n'a aucune attirance? 

À cet effet, McGraffin a répondu: "Ils vous injectent quelque chose qui s'appelle Trimix. C'est un médicament contre la dysfonction érectile. Tu as un petit truc d'aiguille à insuline à la base de ton pénis. [...] Mais il y a des effets secondaires et c'est très dangereux de garder ce truc pendant si longtemps. Évidemment, ils savent que, à la seconde où vous avez terminé votre scène, si vous êtes encore en érection, le producteur ordonne de retirer ce truc et l'instant d'après, vous êtes au repos".

Bien qu'il ait eu des rapports sexuels complets avec de nombreux hommes - aidés par des injections de Trimix - il y avait encore des "lignes rouges" qu'il ne franchirait pas. Pendant le premier tournage de son contrat de trois ans, il a tenté la fellation, mais cela le rendait malade et il a insisté sur le fait qu'il ne le ferait pas à nouveau: "Au début, je ne voulais pas embrasser. Je ne vais pas sucer un pénis non plus. Et je ne me fais pas pénétrer, je suis un top. Cela me ferait perdre ma crédibilité d'hétéro".

Après la fin de son contrat, McGraffin a décidé de prendre sa retraite de l'entreprise en raison des recherches qu'il avait faites sur les effets secondaires potentiels de l'utilisation soutenue de Trimix.

Maintenant McGraffin vit à Blackpool et il travaille en tant qu'entraîneur de boxe.

Toutefois, McGraffin soutient qu'il ne regrette aucunement d'avoir vécu une vie de star de la porno gay: "Je ne regrette rien de tout cela, à cause de l'endroit où je suis maintenant. J'étais dans une période si horrible à l'époque, je ne pouvais même pas me permettre de voir mes enfants. Je vivais dans un lit horrible, il y avait des collecteurs de dettes qui frappaient à ma porte. J'étais très déprimé. Maintenant, j'ai ma propre maison, je vais bien maintenant".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Lad Bible · Crédit Photo: LadBible