Nouvelles : Un homme tue la mère de son bébé de 17 mois d'un coup de fusil de chasse pendant une réunion pour la garde de leur enfant dans un poste de police.

Un homme tue la mère de son bébé de 17 mois d'un coup de fusil de chasse pendant une réunion pour la garde de leur enfant dans un poste de police.

Un geste tellement dégueulasse

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
313 313 Partages

En Californie, un père a été arrêté, car on le suspecte d'avoir tué la mère de son enfant en lui tirant dessus à l'aide d'un fusil de chasse alors que les deux parents se trouvaient à un poste de police.

La police en Californie a confirmé que le père de 30 ans nommé Jacob Munn est accusé d'avoir tué la mère de son enfant, une femme de 27 ans nommée Brenda Renteria. La scène extrêmement tragique aurait eu lieu devant le poste de police de Hawthorne. À l'arrivée des secours, la femme était déjà décédée des suites de ses blessures.

Un proche de la victime a assisté à la scène et celui-ci a été vu en train de se faire réconforter par des policiers.

Munn, qui était déjà connu des policiers pour avoir commis des gestes de violence par le passé, avait fui la scène, mais suite à une chasse à l'homme, il a été arrêté au cours de la nuit. Il se trouvait toujours à Hawthorne au moment de son arrestation.

La chaîne KTLA rapporte que le bébé de 17 mois du couple se trouvait sur les lieux, mais celui-ci n'a pas été blessé au cours de la fusillade, étant donné qu'il se trouvait à l'intérieur du poste de police.

Le lieutenant Scott Hoaglund a déclaré à KCAL qu'il n'avait jamais vu une telle chose en 30 ans de carrière. Le policier a notamment fait remarquer qu'il n'aurait jamais pensé assister à une telle scène alors qu'il se trouvait dans un poste de police, un endroit où généralement, tout le monde devrait se sentir en sécurité.

Selon les médias locaux, le père se trouvait au poste de police avec son enfant lorsque la victime s'y est présentée afin de réclamer la garde du bébé. Des proches de la mère l'avaient accompagnée, car celle-ci craignait la réaction du père.

Enfin, dans les heures qui ont précédé le drame, le père avait publié un court message incompréhensible sur Facebook.

Partager sur Facebook
313 313 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie