Nouvelles : Un livreur risque 18 ans de prison pour avoir craché sur une pizza

Un livreur risque 18 ans de prison pour avoir craché sur une pizza

Il a été filmé par une caméra de surveillance.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
165 165 Partages

En Turquie, un livreur de pizza risque une peine d'emprisonnement de 18 ans après qu'il ait été filmé à son insu en train de cracher sur de la nourriture qui était destinée à des clients.

Les images filmées par une caméra de surveillance montrent clairement le jeune homme de 18 ans nommé Burak S en train d'ouvrir une boîte de pizza alors qu'il se filme lui-même à l'aide de son téléphone. Le garçon crache ensuite sur la pizza avant de se rendre jusqu'à la porte de son client, Huseyin Alyuz, afin de lui remettre sa nourriture qui a été contaminée.

C'est le neveu de Alyuz, Cagatay Ehe, qui a remarqué les drôles d'agissements du livreur en regardant les images filmées par la caméra de surveillance. Aussitôt qu'il a découvert l'effroyable vérité, Ehe a informé Alyuz de la situation. Ce dernier n'a pas tardé ensuite à signaler l'incident auprès de la police et du restaurant qui employait le livreur.

Pour sa part, Burak S maintient sa version des faits en expliquant qu'il n'a jamais craché sur la pizza et qu'en réalité, il avait seulement ouvert la boîte de pizza afin de s'assurer qu'il s'agissait bel et bien de la bonne livraison et surtout, que la pizza était toujours en bon état.

Or, Burak S est maintenant au coeur d'un procès et il a été congédié de son travail.

Burak S fait donc présentement face à des accusations pour avoir mis en danger la vie d'autrui en mettant du poison ou en contaminant de la nourriture. Un tel crime peut entraîner une peine d'emprisonnement d'une durée de 2 à 15 ans.

Sinon, Burak S est aussi accusé d'avoir endommagé le bien d'autrui et d'avoir mis en danger la santé d'un de ses clients, ce qui pourrait lui attirer une autre peine d'emprisonnement d'une durée de 4 mois jusqu'à 3 ans.

Dans l'éventualité où Burak S serait trouvé coupable des deux accusations portées contre lui et qu'il hériterait des sentences maximales, il pourrait donc écoper d'une sentence de 18 ans de prison.

Burak S a expliqué que le client à qui la pizza était destinée avait la réputation d'être très grincheux auprès des livreurs. Comme un des collègues de Burak avait eu de problèmes avec lui, le jeune livreur aurait vérifié si la pizza était toujours dans un bon état afin de s'assurer de ne pas subir les foudres du client. Quant à son téléphone, il s'en était servi pour prendre une photo de l'état de la pizza afin de l'envoyer à son collègue qui avait été malmené par ledit client.

Des experts vont maintenant évaluer le niveau de danger qu'implique le fait de cracher sur une pizza et le procès de Burak S devrait donc reprendre en février 2019.

Partager sur Facebook
165 165 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Capture d'écran