Nouvelles : Un lycéen casse la mâchoire de son professeur parce qu'il lui a demandé d'enlever son bonnet

Un lycéen casse la mâchoire de son professeur parce qu'il lui a demandé d'enlever son bonnet

Il a complètement perdu son sang froid.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On tient sans doute l'une des nouvelles les plus incompréhensibles de la journée et elle nous vient de Beauvais où un adolescent a complètement perdu les pédales puisqu'il a agressé très violemment son enseignant qui lui avait demandé d'enlever son bonnet. Oui, vous avez bien lu.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui risque d'en scandaliser un grand nombre d'entre vous tant il s'agit d'une histoire complètement hallucinante remplie d'une grande violence. En effet, dans la ville de Beauvais en France, un adolescent a cassé la mâchoire de son professeur parce qu'il lui a demandé d'enlever son bonnet. Le quotidien rapporte le témoignage d'une élève présente lors de l'agression et elle est vraiment étonnée de la tournure des choses. Le professeur aurait demandé calmement à l'élève d'enlever son bonnet, mais ce dernier aurait vu rouge en quelques instants et a asséné un grand nombre de coups de poing à l'enseignant qui a été littéralement pris par surprise.

Le Parisien rapporte le témoignage d'un autre élève qui raconte que tous les élèves présents sur le lieu de l'agression ont été totalement surpris par la tournure des événements. Rappelons tout de même que le professeur est âgé de 62 ans alors que son agresseur a seulement 18 ans. Ce dernier a tapé tellement fort qu'il a donc brisé la mâchoire de l'enseignant qui a obtenu 15 jours d'arrêt de travail.

Après cette agression ultra violente, les autres professeurs du lycée professionnel Jean-Baptiste Corot ont décidé de suspendre les cours en invoquant leur droit de retrait, indique Le Parisien. Le quotidien explique que les enseignants ont été profondément choqués par ce qu'il s'est produit et pointe du doigt le motif douteux de l'élève pour faire usage de la violence. En effet, se montrer aussi violent pour une histoire de bonnet est complètement exagéré.

Même s'il s'agit d'un établissement scolaire jugé sensible, certaines personnes s'accordent à dire qu'il s'agit, heureusement, du genre d'événement qui n'arrive que trop rarement, relate Le Parisien. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on espère que ce genre de choses n'arrivera plus et que l'enseignement blessé ne sera pas trop traumatisé par cette histoire qu'il n'oubliera sans doute jamais.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Google Maps