Nouvelles : Un microbiologiste avertit la population de bien nettoyer ses légumes en raison du coronavirus.

Un microbiologiste avertit la population de bien nettoyer ses légumes en raison du coronavirus.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que l’épidémie de coronavirus risque de frapper la province d'un moment à l'autre, le microbiologiste Marc Hamilton, qui est président du Groupe Eurofins EnvironeX, a lancé un avertissement clair à la population en rappelant l'importance de bien nettoyer ses fruits et ses légumes.

Dans une entrevue qu'il a accordée à l’émission "Politiquement incorrect" à QUB radio, le microbiologiste a déclaré: "C’est évident que tous les produits qui viennent d’autres pays, dont on ne connaît pas le côté sanitaire des fruits et légumes; il est fortement recommandé de les passer à l’eau minimalement ou de les [laver] avec un savon doux avant de les consommer".

Selon Marc Hamilton, les données fournies par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américain indiquent clairement que des premiers cas de coronavirus devraient faire leur apparition dans la province à un moment ou un autre: "Ce n’est pas à savoir "si", c’est plus à savoir "quand" le virus va arriver chez nous et tout tourne autour de ce qu’il va falloir prendre comme dispositions pour éviter que la propagation s’installe chez nous".

Le microbiologiste a expliqué en entrevue qu'il considérait que les autorités québécoises de la santé publique n'avaient pas pris les précautions nécessaires lors de l'incident en lien avec une femme atteinte du COVID-19 sur un vol faisant escale à Montréal le 14 février. Selon Marc Hamilton, les autorités n'auraient pas remonté la filière de façon suffisante: "Ça va beaucoup plus large que juste l’avion. Qui a-t-elle côtoyé? Sa famille, ses milieux de travail; ça devient exponentiel, l’enquête qu’il faut faire".

Enfin, alors qu'on l'a questionné à propos des produits utilisés pour asperger les lieux publics et les trottoirs dans certains pays, comme en Chine et en Corée du Sud, le microbiologiste a détaillé leur composition: "C’est comme une espèce de Lysol que les gens utilisent à la maison pour désinfecter l’air et les surfaces. C’est un produit qui est virucide, qu’on peut avoir un peu partout. C’est efficace contre toute forme de virus, entre autres les virus de l’influenza et les virus connus".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Capture d'écran