Nouvelles : Un nouveau type de lésions pulmonaires est identifié chez un vapoteur canadien.

Un nouveau type de lésions pulmonaires est identifié chez un vapoteur canadien.

Ça devient de plus en plus alarmant

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des médecins affirment avoir identifié un nouveau type de maladie pulmonaire chez un adolescent ontarien qui s’est retrouvé aux soins intensifs après avoir vapoté pendant cinq mois.

Un article à ce sujet a été publié jeudi par la publication Canadian Medical Association Journal.

Selon le Dr Matthew Stanbrook, qui est pneumologue à l'Hôpital Toronto Western, il s'agit là d'un "nouveau type de maladie pulmonaire que nous nous attendions à voir apparaître".

Jusqu'ici, on dénombre 42 personnes aux États-Unis qui seraient décédés en raison de la cigarette électronique alors que 2000 cas de problèmes pulmonaires graves auraient été recensés. Pour ce qui est du Canada, on parle de sept cas confirmés ou probables.

Les médecins croient que l'adolescent de 17 ans aurait réagi à la diacétyle, un produit souvent présent dans les liquides destinés à l'usage de la cigarette électronique et qui aurait causé chez le patient une bronchiolite, une inflammation aiguë des petites ramifications des bronches.

Le Dr Matthew Stanbrook explique: "Nous savions que cette substance chimique pouvait causer cette maladie, nous savions qu'elle se retrouvait dans les liquides pour les vapoteuses. Nous nous attendions à la diagnostiquer chez un patient tôt ou tard, et maintenant, ça semble bien être le cas".

Les médecins ont craint le pire pour le jeune patient, car pendant un moment, ils ont cru devoir procéder à une double greffe de poumons. Heureusement, le pire a pu être évité, mais il est fort probable que l'adolescent doive vivre avec des séquelles permanentes de la maladie.

La pneumologue Tereza Martinu, qui fait partie de l'équipe qui a soigné l'adolescent, a déclaré: "Contrairement aux cigarettes, qui peuvent entraîner des problèmes généralement à long terme, les produits de vapotage peuvent causer très rapidement des problèmes extrêmement graves. Ce garçon s'est retrouvé avec une maladie qui a failli lui coûter la vie après seulement cinq mois".

Toujours selon la pneumologue, celle-ci déclare qu'il faudra rapidement adopter une réglementation plus stricte et faire en sorte que la liste des ingrédients sur les emballages soit exhaustive.

Enfin, le Dr Matthew Stanbrook termine avec un message à l'attention des parents: "Si j'avais un message pour le public et pour les parents qui sont inquiets, ce serait qu'aucune cigarette électronique, aucune utilisation ne devrait être considérée comme sécuritaire. Nous devons commencer à considérer ces produits comme potentiellement nocifs, comme nous le faisons pour les produits du tabac".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran