Nouvelles : Un nouveau type de virus cause un premier décès

Un nouveau type de virus cause un premier décès

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la Chine avait été touchée par une épidémie de pneumonie à la fin du mois de décembre, un premier décès a été enregistré en raison d'un nouveau virus qui a contaminé au total 59 personnes.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du monde. Alors que la Chine avait été touchée par une épidémie de pneumonie à la fin du mois de décembre, un premier décès a été enregistré en raison d'un nouveau virus qui a contaminé un total de 41 personnes. La chaîne de télévision explique que ce nouveau type de coronavirus pourrait être de la même famille que le SRAS qui est un «syndrome respiratoire aigu sévère» selon Wikipédia qui explique également que le coronavirus «infecte essentiellement les voies digestives et respiratoires supérieures».

Radio-Canada indique que pour le moment, les personnes qui ont été contaminées par ce nouveau virus vivent dans la ville de Wuhan. Si une personne a perdu la vue, deux en ont terminé avec leurs traitements respectifs alors que sept autres se trouvent dans un état grave. Toutefois, aucune nouvelle infection n'a été détectée depuis le 3 janvier. Une information qui se veut rassurante.

Si les autorités chinoises sont toujours à la recherche d'informations concernant la propagation de ce nouveau virus, Radio-Canada indique qu'une bonne partie des personnes qui l'ont contracté travaille sur un marché aux poissons. D'ailleurs, la chaîne de télévision précise qu'il est fermé depuis le 1er janvier et qu'il est en phase de décontamination.

Toutefois, une chose est certaine, la Chine affirme que ce nouveau virus n'est pas une réapparition du SRAS, relate Radio-Canada. Le pays est ferme sur ce point-là. Il sera tout de même temps pour le pays de trouver une solution avant le Nouvel An lunaire qui aura lieu le 25 janvier prochain. Un événement qui implique d'importants mouvements de population chaque année. Une situation bien loin d'être idéale alors que ce nouveau virus a été détecté il y a peu de temps.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie (image du virus du SRAS)