Nouvelles : Un père inquiet que la DPJ permette à son ex de continuer à voir leurs enfants malgré ses nombreux signalements
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un père inquiet que la DPJ permette à son ex de continuer à voir leurs enfants malgré ses nombreux signalements

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un père qui a la garde de ses enfants dit s'inquiéter que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) permette à la mère de continuer à les voir, étant donné qu'il craint pour leur sécurité et qu'il ne sait plus ce qu’il peut faire pour mettre un frein à cette situation.

L'homme a livré un cri du coeur à ce sujet lors de son passage à l’émission "Dutrizac de 6 à 9" sur les ondes de QUB radio: "Ça fait longtemps qu’on dit qu’il va arriver quelque chose un moment donné. Elle est instable et elle ne prend pas de médication. Ça peut aller super bien et dans l’espace de 10 minutes, tout va à l’envers."

En plus d'être inquiet pour la sécurité de sa fille de 9 ans et son fils de 11 ans, le père doit aussi négocier avec le fait que chaque fois que ceux-ci rencontrent leur mère, l'expérience les dévaste énormément, étant donné qu'ils n'arrivent plus à reconnaître la mère qui veillait autrefois sur eux: "Les enfants attendent des nouvelles de leur mère, elle ne leur en donne pas et tout d’un coup, elle se met à leur promettre des choses. Les enfants sont contents, mais quand la journée arrive et qu’ils doivent la voir pour faire une activité, tout à coup on n’a plus de nouvelles de la mère. C’est toujours des menteries."

L'homme a tenté à deux reprises de demander à la cour qu'on retire la garde à la mère, mais chaque fois, la DPJ a persisté en indiquant que les enfants pourraient voir la mère tant qu'ils le désireraient et ainsi, les enfants sont constamment dans un état d’incertitude et d’incompréhension: "On peut-tu mettre un terme à ça? Oui, les enfants auront de la peine si jamais on leur disait que c’était terminé avec leur mère, mais ils ne seront pas toujours dans l’attente que peut-être qu’elle reviendra."

Ces contacts avec la mère font en sorte que les enfants en sont venus à développer des troubles de comportement allant de problèmes alimentaires jusqu'à des idées suicidaires.

D'ailleurs, même la conjointe du père est de l'avis de ce dernier, étant donné qu'elle constate chaque fois l'impact de ces rencontres auprès des enfants: "Un moment donné, il s’est dit qu’il allait voir sa mère quand il voulait la voir parce qu’il y avait beaucoup de violence psychologique. Il y a même eu abus physique au mois de mars ou avril. Ç’a été signalé à la DPJ, mais on ne retourne pas en cour avec ça, parce qu’ils disent qu’il faut de "nouveaux éléments majeurs" au dossier."

Enfin, le père et sa conjointe disent briser le silence à ce sujet dans l'espoir de faire comprendre que la DPJ devrait plutôt se concentrer sur la sécurité des enfants au lieu de donner la priorité aux parents biologiques. Ceux-ci disent espérer que la Commission sur la protection de la jeunesse lancée la semaine dernière traitera notamment de cet aspect.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Courtoisie